• CHAPITRE 8 : La délivrance

    Chapitre 8 : La délivrance

    Ils se tenaient toujours dans cette salle sombre et crasseuse qui faisait office de repaire aux hommes aux grandes ailes à plumes noires.

    Ian : Libérez-là, tout de suite.

    Chef : Sinon quoi ? [sourire mesquin]

    Sulfus : Sinon vous allez vous prendre la raclée de votre vie !!

    Chef : [rit] Emmenez-le. Quand à toi Ian, tu vas venir avec moi, je crois qu’on a des choses à se dire tous les deux…

    Ian  suivit ce curieux personnage dans une pièce à part et celui-ci commença à le questionner :

    Chef : Alors Ian, dis-moi, qui tu es.

    Ian : Ce serait pas plutôt à moi de vous poser la question non ?! Vous prenez ma copine et ensuite vous voulez sympathiser ?!

    Chef : Ta copine ? Tu veux dire que… tu l’aimes ? Non, ce n’était pas censé se passer comme ça !! Dryko avait dit que…

    Ian : D-Dryko ?! Vous… vous connaissiez mon père ?

    Chef : Que… Je… Non… !

    Ian était à bout, il sortit un couteau de sa poche et le pointa en direction de l’homme.

    Ian : Fini de jouer ! Dis-moi ce que tu sais, maintenant ! Qui es-tu ?!

    Chef : Je m’appelle Cyrus… Je… J’étais un des compagnons de ton père… Je suis un hybride.

    Ian : Mais… c’est impossible ! Tous les hybrides sont morts ! Je croyais être le seul survivant…

    Chef : C’est le cas…

    Ian : Comment ça ?

    Chef : Tu… Nous avons été bannis, nous sommes allés à la prison des ténèbres, nous sommes des êtres impartiaux.

    Ian : Et comment se fait-il que mon père n’ait pas été avec vous ?

    Chef : Ton père était avec ta mère. C’est pourquoi il nous a promis de nous faire honneur. Il disait qu’il existait une vieille prophétie qui permettrait au peuple des hybrides de se relever.

    Ian : Et pourquoi avoir kidnappé Éléanore ?! [pointe le couteau] Répond !

    Chef : Nous avions reçu pour ordre d’éliminer le père pour nous approprier l’enfant et l’élever…

    Ian : Et pourquoi m’as-tu demandé si j’aimais Éléanore ? Ça tombe sous le sens, non ?

    Chef : C’est simple : si la mère des hybrides aime le père des hybrides, la prophétie ne se réalisera pas ! Et tout notre plan tomberait à l’eau ! C’est pour ça que j’avais un plan B ! [sourire mesquin]

    Cyrus enfonça une seringue dans le cou de Ian qui tenta de se débattre vainement, il lutta pourtant et parvint à se retirer l’objet de la nuque pour venir la planter dans le cœur de Cyrus qui commença à défaillir.

    Ian : Q-Qu’est-ce que tu m’as fait ?!

    Chef : Ce poison n’agira pas de la même manière sur moi que sur toi… Je vais mourir dans très peu de temps mais toi… toi ! [rire diabolique] Si tu embrasses ta copine le jour où elle mettra au monde votre enfant, elle mourra ! Et tu veux savoir le plus amusant ? Seul un baiser d’amour sincère pouvait la sauver lors de son accouchement ! [rires] Tu vas voir ta chère Éléanore mourir devant toi sans rien pouvoir faire pour la sauver !!

    Ian : Toi !

    Ian était anéanti. Il pensait que lorsque qu’il aurait la solution, il serait libre et qu’il aurait enfin le sentiment d’avoir servi à quelque chose. Mais ce qu’il venait de découvrir était au-dessus du supportable. Depuis le début, il était la clé de tous leur maux ! Et à présent c’était fini…

    Ian secoua Cyrus dans tous les sens quand Sulfus arriva, suivi d’Éléanore.

    Sulfus : Ian ! Qu’est-ce qui s’est passé ?

    Ian lâcha alors l’homme et Éléanore courut pour se jeter dans ses bras, elle pleurait.

    Éléanore : Ian ! Oh Ian, si tu savais comme j’ai eu peur… [le sert fort dans ses bras]

    Ian : Là… c’est fini maintenant… [lui caresse les cheveux]

    Sulfus : Allez… Restons pas là !

    Ils s’enfuirent et rentrèrent chez eux. Tout le monde fut soulagé de voir qu’Éléanore n’avait rien. Le soir qui précéda cette journée, Éléanore et Ian la passèrent ensemble, dans les bras l’un de l’autre.

    Les semaines qui succédèrent cette mésaventure, furent relativement paisibles. Ian continuait ses recherches même s’il avait déjà la réponse. Et à chaque fois qu’il revenait de la bibliothèque, quand Éléanore lui demandait s’il avait trouvé quelque chose, Ian brûlait d’envie de lui dire toute la vérité mais à chaque fois il renonçait. Il refusait de rendre Éléanore encore plus triste. Ian était totalement désorienté et ne savait plus quoi faire. Il se rendit sur la tombe de sa mère.

    Ian : Maman. Je suis perdu. Je ne sais plus quoi faire. Éléanore va mourir et je ne peux rien faire contre ça ! Je pensais pouvoir trouver une solution et la sauver mais maintenant que je sais… Oh… Maman ! Elle va mourir quoi qu’il arrive ! Seul un baiser d’amour sincère pouvait la sauver ! Et si je si je l’embrasse elle meurt ! Sauf si…

    Ian rentra à la maison. Il arriva sur le seuil de l’entrée.

    Éléanore : Ian ! Tu es rentré !

    Ian gardait la tête baissée et ne répondit rien.

    Éléanore : Ian ? Est-ce que ça va ?

    Ian : Éléanore… Je… On ne peut pas rester ensemble.

    Éléanore resta bouche-bée.

    Éléanore : Que… Comment ça… ?

    Ian : Je… je ne peux plus vivre comme ça… dans la peur… et je… je ne t’aime plus Éléanore.

                La jeune fille eût l’impression que tout s’écroulait autour d’elle.

    Éléanore : Co-Comment tu peux dire ça ? ‘larme’

    Ian : Je pense que c’est mieux ainsi.

    Éléanore : Ian… [pleure]

    Ian : Je vais devoir partir... [commence à partir]

    Éléanore : [le rattrape et l’agrippe par derrière] Ian ! Qu’est-ce qui ne vas pas ?! Ian ! Ian ! [tombe à genoux]

    Ian: [regard triste] Adieu Élée.  

    Ian sortit de la maison laissant Éléanore sur le sol, seule.

    Raf et Sulfus s’étaient rendu peu de temps après auprès de leur fille qui vidait toutes les larmes que son corps pouvait contenir. A partir de ce jour-là, plus rien ne fut pareil. Éléanore restait dans son lit tous les jours à pleurer et elle ne voulait rien avaler.

    Raf : Ça commence vraiment à être inquiétant… Elle ne veut plus se nourrir… Je ne sais plus quoi faire…

    Ruby : Raf… Elle va s’en remettre… Elle est forte…

    Blue : Je vais monter lui parler d’accord ? [sourire léger]

    Raf : D’accord…

    Blue : Ça va aller… [pose une main compatissante sur son épaule]

    Blue monta dans la chambre d’Éléanore. Quand elle entra, elle la trouva penchée sur le rebord de la fenêtre de sa chambre, le regard vide.

    Blue : Éléanore… Je… Il faut que tu manges…

    Un long silence s’installa puis la jeune fille se retourna.

    Éléanore : A quoi bon ? Je vais mourir de toute façon.

    Blue : Ce n’est pas ce que Ian aurait voulu.

    Éléanore : Ian est parti. ‘larme’

    Blue : Oh Éléanore… Viens dans mes bras…

    La jeune fille courut vers sa tante et elles tombèrent à genoux, Blue serrant sa nièce de toutes ses forces. Éléanore pleurait et des sanglots lui secouaient le corps.

    Éléanore : [pleure et sanglote] Il est parti Blue… Il est parti...

     

    Le jour fatidique arriva.

    Éléanore avait perdu les eaux dans la nuit et elle était à présent dans son lit à se tordre de douleur et à pousser des cris inhumains. Sa mère et ses tantes étaient autour d’elle pour s’en occuper pendant que Sulfus et Louka attendaient derrière la porte.

    Louka : Je peux pas rester là sans rien faire !

    Sulfus : Louka… On ne peut rien faire…

    Louka : Je disais que c’était Ian qui était le responsable de tout ça et que ce serait mieux pour Élée qu’il parte mais je me rends compte qu’en fin de compte… C’est le seul à avoir cherché une solution pour la sauver pendant que vous, vous vous morfondiez sur son sort ! J’ai eu tord sur son compte ! Il est sa seule chance !

    Louka sortit de la maison et courut de toutes ses forces vers un endroit qu’il connaissait par cœur. C’était un endroit rempli de souvenirs, de ses parents, un endroit où il avait beaucoup joué avec sa sœur mais il savait au combien cet endroit comptait pour Ian et Élée. Ils passaient tous leur temps libre dans cette prairie. Il savait que Ian s’y trouverait.

    Louka arriva dans le champ de marguerites, essoufflé. Il cria néanmoins de toutes ses forces.

    Louka : IAN !!!

    Un jeune homme ailé arriva vers lui.

    Ian : Louka ?! Mais qu’est-ce que tu fais ici ?!

    Louka : Ian, c’est Éléanore ! Elle va accoucher !

    Ian : Louka…

    Louka : [au bord des larmes] Je t’en supplie… Elle a besoin de toi !

    Ian : Cramponnes-toi !

    Ian s’envola avec Louka pour retrouver Éléanore.

    Ils arrivèrent finalement à la maison et lorsqu’ils entrèrent, Louka indiqua l’étage à Ian. Celui-ci accourut en direction de la chambre d’Éléanore. Et lorsqu’il arriva devant la porte, il entra sans hésiter. Sulfus s’était levé de sa chaise et avait prononcé dans un soupir son nom et l’avait laissé faire.

    PDV Éléanore

    *La douleur était insupportable. Les contractions se répétaient de plus en plus et étaient toujours de plus en plus fortes. Je ne tiendrai plus longtemps… Des cris inhumains retentirent dans la pièce. Je ne pouvais pas croire que ces cris sortaient de ma propre bouche… Je voulais que tout ça s’arrête. Je n’en pouvais plus. Je fermai les yeux. Je me sentais déjà partir. C’était donc ça la mort ? Oh que la mort avait l’air si douce comparée à ce que j’endurais. Puis j’entendis des voix, non une voix : celle de Ian. La voix de Ian qui hurlait mon nom et lui qui me secouait de toutes ses forces. Je revins à moi et il était là, en face de moi. Il avait les larmes aux yeux.*

    Ian : Éléanore…

    Éléanore : Ian…

    Ian : Je suis tellement désolé… Je t’aime Éléanore… [la prend dans ses bras]

    Éléanore : [le serre] Pourquoi tu es parti ?

    Ian : Éléanore… il faut que je t’avoue quelque chose… Je sais comment te sauver…

    Éléanore : Quoi ?! Mais pourquoi tu…

    Ian : Je ne voulais pas te faire de mal car pour te sauver, quelqu’un doit te donner un baiser d’amour sincère…

    Éléanore : [sourit] ‘larme’ Toi…

    Ian : Oui mais Élée… On m’a empoisonné… Si je t’embrasse tu vas mourir… [baisse la tête] Je suis désolé Élée…

    Éléanore : Tu voulais que je t’oublie ? Et que j’aime quelqu’un d’autre ? Mais voyons Ian, c’est impossible parce que c’est toi que j’aime. Aaaaah !!!

    Ian : Élée !!!

    Ian agrippa la main de sa bien-aimée qui agonisait sur le lit. Éléanore cria encore plus fort et un cri de nourrisson retentit. La tête d’Éléanore tomba sur l’oreiller.

    Éléanore : Occupes-toi bien du bébé…

    Ian : Éléanore… Non ! Éléanore ! Éléanore ! Ne me laisse pas ! J’ai besoin de toi…

    Mais il était déjà trop tard, Éléanore était morte.

     

    A suivre...

     

    N.D.A : Voilà voilà ! Je suis de retour ! Et oui j'écris toujours x) Mais je ne vous cache pas que nous touchons à la fin de cette fic... Mais ne vous en faites pas ça ne veut pas dire que je vais arrêter d'écrire ! Peut-être pas sur Angel's friends (sauf s'ils se décident enfin à sortir la 3e saison !!) mais sur Dragons c'est sûr ! Sur ce, je tenais quand même à vous souhaitez un joyeux noël et une bonne année ! Lâchez vos commentaires ! ;)


  • Commentaires

    1
    AngelsFriendsStyle
    Samedi 3 Janvier 2015 à 03:11
    °-°... Hein ? C'est tout ? ça se fini comme ça ? Non... Non tu me fais une blague ? x) C'est pas possible ! C'est pas le dernier chapitre la j'espère ?! °^° Car la y'a un gros problème ! De 1: Eléanore ne peut pas mourir ça na pas de sens avec tout ce qui s'est passer dans ta fic. De 2: Même si elle devais mourir ta fic ne peut pas terminer de cette façon il faillait expliquer ce que devienne les autre ! (Ouais je réagis comme Hazel dans nos étoiles contraires! XD) De 3: Notre fic ensemble n'aurais jamais exister si Eleanor meurt. Voila ! UwU à moins que tu a oubler de marquer "A suivre..." ! °-° Sinon mise à part cette FIN ATROCEMENT ATROCE. Le chapitre était géniale ! *w* Quel enfoiré ce chef du clan hybride méchant ! Ian était la solution mais il à tout bousillé ! é_è TTT^TTT BON SI IL Y A UNE SUITE VIVEMENT LA SUITE !!!! TOUTE FACON TU NA PAS LE CHOIX JE VEUX UNE SUITE !!!!! °°°°°________°°°°°° SINON JE DEVOIR TUERR !!! Oui je suis en pleine révolution ! XD Sur ce Bonne année. ^w^
    2
    Shany886
    Samedi 3 Janvier 2015 à 22:15
    J'ai bien aimé ce chapitre même si je le trouve trop prévisible... on sent arrivé la mort d'Eléanore rien qu'en commençant à lire le chapitre. Enfin, peut-être que certaines personnes étaient surpris mais moi pas. J'étais persuadée qu'elle allait mourir à la fin de ce chapitre quand j'ai commencé la lecture et j'ai eu raison. A moins qu'Ian trouve un moyen de la ramener à la vie, mais ça partirait un peu en sucette si elle revient à la vie. Ou alors, elle n'est tout simplement pas morte et ça aurait franchement gâché toute la fiction. Même si Eléanore a vécu beaucoup de choses dans ta fic, pour moi il me semble logique qu'elle décède et qu'ensuite, Ian, Raf, Sulfus & co, trouvent une solution pour empêcher les hybrides de se relever et de commettre de nouveau des dégâts. Ne prend pas ça pour une critique ! Je donne juste mon opinion sur ton chapitre qui au passage m'a plu ! C'est juste que la suite m'inquiète un peu car si Eléanore ne meurt pas ça gâcherait un peu tout et ça serait trop cul cul la praline. Encore une fois ne prend pas ce long commentaire (au p***** c'est vrai qu'il est long °-° en le relisant) pour une critique c'est juste mon avis rien de plus :) A bientôt pour ton prochain chapitre ^^ ♥
    3
    Déstinée-Ténébreuse
    Mercredi 14 Janvier 2015 à 20:06
    Attend une petite second Elée ne peut pas mourir puisque dans la fic que tu as écrit en colaboration avec Diabé (AngelsFriendsStyle): _ Elée était vivante est en plus elle avait déjà son bébé _ A la fin du chapitre tu as écrit "A suivre" _ Et puis si tu écrit une nouvelle fic c'est sur est certain que tu écriras sur Elée _ Et meme si Elée meurt ta fic' ne peut pas se terminer ainsi POINT FINAL !!!!!!!!!!! è_é Ton chapitre est super sinon, donc dans tout les cas j'ai hate que tu maite la suite bonne année a toi aussi. ^^
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :