• Partie 2 : Soirée mouvementée

    Partie 2 : Soirée mouvementée

     

    Diabéla : Et je pensais rajouter ça ! Juste là ! Ça donnerait un effet "Wouaa" ! 8D 

     

    Jim : (gribouille sur un calepin noir) Et si on mettait ça aussi ? Ça rajouterait un peu de souplesse et de classe !  

     

    Diabéla : Mais oui ! *^* Jim tu as toujours de bonnes idées ! *w* 

     

    Jim : Merci. x) Mais... Tu tiens sérieusement à ce que je porte une tenue aussi... Hum... Moulante ?  

     

    Diabéla : C'est la règle de base ! Si tu veux lui ressembler, ton costume doit être pareil ! *^* Et puis... Ça t'ira bien ! *u*  

     

    Jim : Quoi ? 

     

    Diabéla : (rougit) Heu... Je veux dire... T'es pas gros... Et t'es plutôt musclé... Heu.. Et...  

     

    Jim : (sourire amusé) Musclé ? 

     

    Diabéla : (cramoisie) Heu... Oui ! Enfin tu as plutôt le physique de Spider-Man ! Donc ça devrait t'aller...  

     

    Jim : (étouffe un rire) Moi, le physique de Spider-Man ? 

     

    Diabéla : (rouge et paniquée) Ce que je veux dire c'est que ça t'ira ! Enfin je pense ! >~<' Je... Heu.. 

     

    Jim : (ricane en secouant la tête) D'accord j'incarnerais ton héros préféré ! x)  

     

    Diabéla : Et moi, je serais ta Spider-Girl ! *w*' (secoue la tête) Enfin, je veux dire ton acolyte ! *u*'  

     

    Jim : (continue de gribouiller en souriant) J'en reviens pas de ce que tu veux me faire enfiler ! x)  

     

    Diabéla : Ça va être marrant ! *v*  

     

    Diabéla et Jim se trouvaient dans le jardin à l'arrière de la maison sur la petite colline où le début d'une forêt commençait. Ils étaient assis dans l'herbe près de leur arbre préféré depuis leur plus jeune âge. Diabéla expliquait toutes ses idées pour créer des costumes à Jim, ce dernier se chargeait de dessiner des croquis sur un calepin tout en souriant. Diabéla se leva et n'arrêtait plus de faire de grands gestes pour exprimer son enthousiasme pour leurs costumes d'Halloween. 

     

    Diabéla : Ça va être l'apothéose ! Je nous vois déjà sous les feux de la rampe acclamés de tous pour les meilleurs costumes du siècle !  

     

    Diabéla se trouvait derrière Jim maintenant, le regard dans le ciel, s'imaginant dans un costume "Spider-Girl" acclamée par toute une salle de personnes déguisées. 

     

    Jim : Je préférerais être discret à vrai dire... Et ne pas être acclamé de tous. Ce n'est pas vraiment mon truc, tu le sais...  

     

    Diabéla : (regarde Jim) *•* .... Arrête tu me fais craquer quand tu fais ton timide ! *w*  

     

    Jim : Pas timide. Réservé.  

     

    Jim leva la tête et la pencha en arrière  pour regarder Diabéla qui se tenait derrière, un peu au-dessus de lui.  Elle se pencha au-dessus de la tête de ce dernier pour le regarder dans les yeux, ils voyaient tout les deux le visage de l'autre à l'envers. Ils se mirent à sourire et Diabéla rapprocha son visage de celui de Jim et posa doucement ses mains sur sa tête. Leurs lèvres se frôlèrent puis se caressèrent et se touchèrent pour un baiser passionné. Ils s'embrassaient à l'envers et Jim se laissa tomber entièrement sur l'herbe entraînant avec lui Diabéla sans arrêter de l'embrasser tout en gardant leurs visages à l'envers l'un par rapport à l'autre. Puis ils mirent fin à ce baiser étrange et passionné.  

     

    Diabéla : Tu vois ? Tu fais ça très bien. Un vrai Spider-Man. (sourit)  

     

    Jim : (sourit) Je t'ai déjà dit que je te trouvais dingue ?  

     

    Diabéla : Mais c'est pour ça que tu m'aimes.  

     

    Jim acquiesça en souriant et attira Diabéla à lui par le menton pour l'embrasser de nouveau, à l'endroit cette fois. Pendant qu'ils s'embrassaient, les autres les observaient par la fenêtre de la chambre depuis quelques minutes déjà.  

     

    Éléanore : Ils sont mignons ! *^*  

     

    Birdy : (sourit)  

     

    Ciel : (les bras croisés) Il faudrait qu'il arrête un peu de bécoter ma sœur comme ça... 

     

    Birdy : (le fusille du regard) Tu ferais mieux de te taire.  

     

    Eléanore : (continue de les regarder) Ils sont vraiment adorables ensemble. Ils sont encore tout timides et pourtant si proches ! Ils ont l'air de vraiment s'aimer... *w*  

     

    Birdy : C'est le cas ! Ils passent souvent leurs journées ensemble dans le jardin. 

     

    Éléanore : Au faite qu'est ce qu'ils font ? Je veux dire, ils écrivent quoi dans leur espèce de carnet ?  

     

    Birdy : (hausse les épaules) Plein de trucs, des idées, des projets, des listes de choses à faire... En ce moment je crois que c'est un projet de costumes d'Halloween. Bref, c'est un peu leur délire à eux. (Sourit)  

     

    Ciel : (en souriant) Ça me rappelle quand on était p'tit, avant qu'il parte avec ses parents, lui et Diabéla passaient leurs journées près de l'arbre à jouer et dessiner dans des carnets comme ils le font aujourd'hui, c'est un peu comme un jeu d'enfant auquel ils continuent de jouer, comme dit Birdy, c'est leur truc à eux.  

     

    Éléanore : Je vois... (dans sa tête) *C'est peut être une partie de leur "secret" dont m'avait parlé Raf la dernière fois...*(Sourit) En tous cas je suis contente pour eux !  

     

    Ian : (tentant de se rapprocher d’Élée) Moi aussi, je suis content pour eux, mon cœur...  

     

    Il tenta de l'embrasser dans le cou mais Éléanore le stoppa.   

     

    Éléanore : Stop espèce d'obsédé !  

     

    Birdy : Il faut qu'on vous parle... 

     

    Elles avaient toutes les deux les bras croisés en regardant leur compagnon.  

     

    Ciel : Mon poussin, je suis vraiment désolé... 

     

    Birdy : La ferme ! Je ne suis plus ton poussin !  

     

    Ian : Élée... Je t'en pris, j'ai déconné, je le referais plus... 

     

    Éléanore : Tais-toi ! Tu me déçois vraiment !  

     

    Ciel et Ian : On est... 

     

    Birdy et Éléanore : (leur coupe la parole) Stop ! Ne dites plus rien ! Asseyez-vous et écoutez nous !  

     

    Les deux garçons obéirent et s'assirent donc sur le lit en face des deux filles qui les regardaient sévèrement. Ils les regardèrent mais baissèrent les yeux sous les regards chargés de foudre des deux demoiselles. Ils ne savaient plus quoi dire pour s'excuser...  

     

    Birdy : Alors comme ça, vous avez besoin d'un magazine de pouffes pour satisfaire vos plaisirs ?  

     

    Éléanore : C'est sûr que nous ne sommes pas aussi belles qu'elles à vos yeux. N'est ce pas ? 

     

    Ciel et Ian : Mais non... On... 

     

    Birdy : On vous a dit de vous taire.  

     

    Éléanore : Merci Birdy. Donc nous sommes un peu vexées. Et nous aimerions comprendre.  

     

    Ian : Élée... Je... 

     

    Éléanore : Chut !  

     

    Elle posa un doigt sur la bouche de Ian pour le faire taire.  

     

    Birdy : Nous allons essayer de comprendre qu'est ce qu'elles ont de plus que nous...  

     

    Ciel : De quoi ?...  

     

    Birdy leva une main pour faire signe à Ciel de la fermer. Puis les deux jeunes filles se lancèrent un regard entendu et s'approchèrent des jeunes hommes et les poussèrent brusquement pour qu'ils s'allongent sur le lit. Elles leurs grimpèrent dessus afin de se retrouver chacune au dessus de leur compagnon. Ciel et Ian étaient choqués et perdus.  

     

    Ian : Attendez... Vous faites quoi là ?  

     

    Éléanore : On va vous montrez la différence entre nous et une pouffe...  

     

    La lèvre d'Éléanore caressa celle de Ian, qui restait perdu. Birdy fit de même avec Ciel qui la regardait avec de grands yeux. Puis les deux jeunes femmes agrippèrent les hauts des deux garçons et les retirèrent en un éclair. Les deux restèrent sans voix maintenant torses nus avec leurs fiancées sur eux dans le même lit.  

     

    Ciel : Houla..! Attendez vous allez pas... On va quand même pas faire ça là tous ensemble ?! •^• 

     

    Birdy : (voix sexy) Pourquoi ? Ça te dérange ?  

     

    Ian : Vous êtes folles ?! •^• 

     

    Éléanore : (voix sexy) Et alors ? 

     

    Elles caressèrent leurs torses en plaquant leurs mains contre le matelas. Les deux garçons étaient complètement choqués et ne manifestaient pas vraiment de résistance tellement ils étaient abasourdis. Les deux filles continuaient de les caresser et même de leur déposer des baisers sur le corps, ce qui commença à faire craquer les garçons qui luttaient pour ne pas s'exciter. Ils ne s'arrêtèrent plus et frôlèrent leurs lèvres. Les garçons ne résistaient plus aux charmes des deux filles et se laissèrent même emporter, prêt à les embrasser. Ils fermaient les yeux pendant que les filles les embrassaient dans le cou puis les lèvres des filles touchèrent les leurs et d'un seul coup, alors qu'ils s'apprêtaient à se laisser embrasser, les filles se redressèrent, stoppant net le moment d'excitation des garçons.  

     

    Birdy : La différence entre nous et une pouffe... 

     

    Éléanore : C'est qu'on se respecte.  

     

    Ciel et Ian : (halète) Hein ?  

     

    Les deux filles sourirent et se levèrent, les t-shirts des garçons à la main. Puis elles partirent en direction de la porte. 

     

    Ciel : Attendez… 

     

    Ian : Vous nous allumez et après vous partez ?! 

     

    Birdy : Voilà ce qui arrive aux méchants garçons. 

     

    Éléanore : Vous êtes punis, plus de sexe ! (secoue le t-shirt de Ian) Bonne journée !  

     

    Et elles partirent laissant les deux garçons sans voix et torses nus. 

     

    Ciel : Heu... Ça voulait dire quoi ça ? "Vous êtes punis", elles vont pas nous faire la grève du sexe quand même ? 

     

    Ian : Ça en a tout l'air pourtant... 

     

    Ciel : Putain la poisse ! Tout ça pour un magasine !... (Croise les bras) Très bien, si elles veulent jouer à ce petit jeu, on va jouer ! On peut très bien les rendre folles aussi ? 

     

    Ian : À quoi tu penses ? 

     

    Ciel : On a qu'à même pas les calculer de toute la soirée ! On fait comme si ça nous était égale ! On discute, on rigole, on se fait bien remarquer leur laissant aucune chance de faire leurs intéressantes devant les autres ! Et après on se barre en boîte sans leur demander leur avis, ça va les faire rager ! •w• 

     

    Ian : Ouais ! Bonne idée, on fait ça. Après ce seront elles qui viendront en rampant nous demander pardon... 

     

    Ciel : Ouais ! UwU Et du coup plus de "punition" ! 

     

    De leur côté, les filles étaient redescendues dans la cuisine, fières de leurs dernières actions. Jim et Diabéla rentrèrent de leur petit moment partagé dehors à ce moment là. 

     

    Diabéla : Oula les filles, c'est quoi ce sourire satisfait ? Qu'est-ce qui s'est passé ? 

     

    Jim : Et où sont les gars ? 

    Éléanore : On s'en est occupé... 

     

    Jim et Diabéla : (sur le même ton) "Occupé"? Comment ça ? 

     

    Birdy : Oh rien de spécial... 

     

    Diabéla et Jim se lancèrent un regard perdu. 

     

    Éléanore et Birdy éclatèrent de rire. 

     

    Diabéla : Heu... Ok. 

     

    Birdy : (en pouffant de rire) C'est une assez longue histoire mais ils l'ont bien mérité ! 

     

    Diabéla : Ho... Je comprends rien et je ne vais même pas chercher à comprendre sinon l'autre boulet va me saouler ! 

     

    Sky : (au loin) Ha ! Boulet xD Je vais le dire à Ciel ! x) 

     

    Raf : (de la cuisine) Allez tout le monde à table, c'est presque prêt ! 

     

    Tout le monde s'installa donc autour de la table. Les garçons aussi, même s'ils arrivèrent un peu après tous les autres. Birdy et Élée leur lancèrent un regard noir. Pour apaiser les tensions, Diabéla demanda à Éléanore de leur raconter comment se passait leur vie dans l'autre monde. Alors Éléanore leur raconta son projet de créer un portail reliant leurs deux mondes afin qu'ils puissent se voir plus souvent. Diabéla s'était ainsi montré très enthousiasme face au projet. Le repas s'était ensuite déroulé sans encombre. A la fin, les garçons avaient fini leur dessert en vitesse et s'étaient éclipsé de table non sans laisser les filles indifférentes.  

     

    Birdy : Eh ! Vous allez où comme ça tous les deux ? 

     

    Ciel : Qui a dit qu'on était que deux ? (Lance un regard à Jim) 

     

    Jim : Je sais pas c'est quoi ce plan mais ça sent pas bon... 

     

    Ciel : On va juste passer un moment entre mecs. Qu'entre mecs. Parce qu'entre mecs on se comprend. Et toi mec, on t'embarque avec nous ! (Le désigne du doigt)  

     

    Jim : Ça fait beaucoup de "mec"... 

     

    Ciel : On s'en fout mec ! 

     

    Ian : Ouais mec ! 

     

    Sky : (s'adresse à Sulfus) Papa, est-ce qu'en grandissant, je vais devenir aussi con ? 

     

    Sulfus manqua de s'étouffer avec son verre d'eau. 

     

    Sulfus : Non, ne t'en fais pas. 

     

    Sky : Ouf ! J'ai eu peur ! 

     

    Birdy : Et on peut savoir où vous allez comme ça "entre mecs" ? 

     

    Ciel : Ça ne te regarde pas. 

     

    Birdy : (croise les bras) Et pourquoi ? 

     

    Ciel : Parce que tu es une meuf !  

     

    Birdy : N'importe quoi... --' 

     

    Diabéla : Non vraiment, vous allez où ? •u•' 

     

    Ciel : Quelque part et on t'emprunte ton mec ! 

     

    Ciel attrapa Jim et le traîna à l'extérieur de la maison sans lui laisser le choix. Une fois les trois garçons dehors devant la maison :  

     

    Jim : Bon sérieux, vous pouvez me dire à quoi vous jouez vous deux ? 

     

    Ian : Ok mais pour ça il faut qu'on te raconte ce qui s'est passé. 

     

    Jim : Quoi ? Qu'est-ce qui s'est passé ? 

     

    Ciel : Vas-y Ian, dis lui tout ! 

     

    Ian : Quoi ? Alors que c'est de ta faute si on en est arrivé là ? 

     

    Ciel ne répondit rien alors Ian soupira. 

     

    Ian : Bon, en gros on est allé chercher des couvertures dans le grenier et on est tombé sur des magasines pornos. 

     

    Jim : Vous avez pas ? 

     

    Ian : Si et les filles sont arrivées... 

     

    Jim : Nan mais les mecs, vous déconnez là ?! 

     

    Ian et Ciel baissèrent la tête sans rien dire, honteux. 

     

    Jim : Et qu'est-ce qu'il s'est passé ensuite ? 

     

    Ciel : (lève les yeux aux ciel) Pff... Elles nous ont puni... 

     

    Jim : Comment ça ? 

     

    Ian : Elles nous privent de sexe jusqu'à nouvel ordre... 

     

    Jim : Et donc vous voulez vous venger en sortant ? Vous êtes descendus aussi bas que ça ? 

     

    Ciel : Jim, quand tu passeras dans une crise conjugale avec Diabéla, tu comprendras. 

     

    Jim : Sauf que je ne suis pas en crise conjugale donc je ne comprends pas.  

     

    Ciel : Bref, viens avec nous ! 

    Ian : De toute façon on voulait sortir pour fêter nos retrouvailles ! Sauf qu'on le fera sans les filles ! 

     

    Jim : Bon d'accord, mais comptez pas sur moi pour foutre la merde dans mon couple à moi parce que vous êtes en crise avec le votre.  

     

    Ciel : T'inquiète, on a bien le droit de s'amuser tout de même ? 

     

    Jim capitula et ils se rendirent tous les trois dans le garage et montèrent à bord de la voiture et quittèrent la maison pour se rendre en boîte. C'est Ciel qui prit le volant, Ian s'était placé à la place passager et Jim à l'arrière. Les yeux rivés sur l'écran de son portable, l'air concentré pendant que Ciel tourna dans un virage. 

     

    Ian : Qu'est ce que tu fabriques ? 

     

    Jim : Je réponds au message de Diabéla. Elle me demande où je suis.  

     

    Ciel : Répond lui que tu es parti faire un tour avec nous !  

     

    Jim acquiesça pendant que Ciel continuait de rouler. Une dizaine de minutes plus tard le silence s'était installé à bord de la voiture, mais Ciel le rompit d'un air embarrassé.  

     

    Ciel : Bon les mecs, je me suis un peu emballé. Il est seulement 21 heures, les boîtes sont certainement ouvertes mais il n'y a personne à cette heure là ! Faut attendre minuit. Mais c'est pas grave je connais une adresse pour commencer la soirée en beauté !  

     

    Il accéléra l'allure de la voiture et ils arrivèrent sur le parking d'un bar quelques minutes plus tard. Une fois garés, ils sortirent tous les trois. Ian scruta le bâtiment qui était en brique repeinte d'un rouge vif et l'enseigne du bar qui s'illuminait d'ampoules clignotantes bleues foncées et de violet.  

     

    Ian : "Garcia Bar" ? 

     

    Ciel : Le meilleur que je connaisse !  

     

    Jim : On va pas allez ici quand même ?  

     

    Ciel : Et pourquoi ? 

     

    Jim : Tu sais très bien qui tient ce bar Ciel ! On risque d'être emmerdés si on boit ici !  

     

    Ciel : Relax, Jim. Tout est sous contrôle, je t'assure qu'on ne sera pas emmerdés.  

     

    Ian : Mais de quoi vous parlez ? 

     

    Ciel : (ricane) Tu vas comprendre.  

     

    Ils se dirigèrent vers l'entrée et pénétrèrent à l'intérieur du bar, grand et spacieux avec une ambiance sombre mais cool. Beaucoup de monde était déjà présent et dansait sur la musique qui faisait trembler les murs. Il y avait beaucoup de démons dans ce bar, les anges comme Ciel y étaient rares, mais ça n'empêchait pas qu'il y en avait quelques uns.  

     

    Ian : Ah, mais en fait c'est un bar dansant ! Je m'attendais à un bar de vieux ivrognes complètement déprimés.  

     

    Ciel : Hé Ho ! Je t'aurais pas emmené dans un truc pourri ! Venez, on va se prendre un verre.  

     

    Ils s'avancèrent jusqu'au comptoir du bar et attendirent d'être servis. Ian observa les affiches des boissons à commander et réalisa qu'il n'avait pas d'argent.  

     

    Ian : Mais au fait... J'ai pas un rond ! 

     

    Ciel : Pfff... C'est rien ! C'est ma tournée ! 

     

    Soudain une serveuse aux longs cheveux bruns relevés en une queue de cheval arriva vers nos trois jeunes garçons. Elle portait un débardeur bleu nuit plutôt sexy qui lui allait à la perfection. Ce n'était pas une jeune fille mais une femme. Elle devait bien avoir dans les alentours de 38 ans. Ses yeux rouges fort maquillés de noir observa les trois jeunes garçons, un sourire au coin des lèvres que Ciel lui renvoya.  

     

    ... : Salut les gosses, je peux savoir ce que vous faites ici ?  

     

    Ciel : Salut Cabria, on est venu boire un verre entre potes. Parce que tu vois mon pote là ? Il vient d'un autre monde, un monde parallèle au nôtre et bref comme ça fait longtemps qu'on s'est pas vu, ce soir c'est fiesta ! Et ton bar est bien mon préféré !  

     

    Cabria : (sourit) Tu sais que je pourrais appeler tes parents pour leur dire que tu es ici, surtout que tu n'as que 16 ans et que tu n'as rien à faire ici et surtout pas à boire tant que tu n'es pas majeur.  

     

    Ciel : (s'accoude au bar) Ouais ! Mais tu ne le feras pas parce que tu es une femme géniale et surtout une mère cool avec tes enfants !  

     

    Cabria : (sourit) Possible. Vous êtes venus comment ?  

     

    Jim : En v... 

     

    Ciel : En Taxi !  

     

    Cabria : Ok, bon je vous sers quoi les gamins ?  

     

    Ciel : On va commencer par des shooter non ?  

     

    Ian : Ouais pourquoi pas. 

     

    Ciel : Mets-nous trois Tequila Paf, s'il te plaît.  

     

    Cabria acquiesça et partit chercher ce qu'il fallait.  

     

    Jim : Pourquoi tu lui as menti pour la voiture ?  

     

    Ciel : Parce qu'elle ne nous aurait pas servi sinon ! Elle aurait eu peur qu'on reprenne le volant saoul ! Pour un démon t'es vraiment pas rusé Jim.  

     

    Jim : Et toi, pour un ange, je te trouve vachement dévergondé.  

     

    Ian : Attendez, dans votre monde Cabria est devenue une serveuse de bar... C'est...  

     

    Ciel passa un bras autour des épaules de Ian comme le ferait un homme d'affaire. 

     

    Ciel : Je te rassure, elle n'est pas serveuse de bar, mais dirigeante de ce bar ! "Garcia" c'est leur nom de famille à elle et Christofer, son mari. Et leur bar est reconnu comme l'un des meilleurs, je peux te dire qu'ils ont réussi !  

     

    Cabria arriva les mains chargées de trois minis verres vides, d'une bouteille d'alcool, d'une salière et d'un petit bol de tranche de citron. Elle posa tout ça sur le comptoir devant les trois garçons.  

     

    Ciel : Au fait, Christofer ne travaille pas ce soir ?  

     

    Cabria : Non, repos. Il a chopé un virus, trois jours au lit. Mais Raphaël est venu m'aider pour remplacer son père.  

     

    Ciel : Sérieux ? Il est où ?  

     

    Cabria : Juste là. 

     

    Raphaël apparut juste derrière sa mère. Il s'avança jusqu'au comptoir et salua Ciel et les autres.  

     

    Raphaël : Comment tu vas Ciel ?  

     

    Ciel : Tout baigne et toi ?  

     

    Raphaël : Ça va !  

     

    Jim : Alors comme ça, t'es de service ce soir ?  

     

    Raphaël : Ouais, mais en vrai c'est cool, t'as pas l'impression de travailler ! C'est comme faire la fête tous les soirs ! Vous êtes de sortie ? 

     

    Ciel : Ouais ! Tu vois ce mec là ? C'est mon pote Ian, il vient d'un monde parallèle au nôtre !  

     

    Raphaël : Oui ! Tu m'en avais parlé ! Donc laisse-moi deviner... Méga fiesta !  

     

    Ciel : T'as tout compris.  

     

    Cabria : Tequila Paf pour commencer !  

     

    Raphaël : Je m'en rajoute un avec eux.  

     

    Raphaël sortit un quatrième mini verre qu'il posa à côté des trois autres que Cabria commença à remplir. Ensuite, elle posa une lamelle de citron sur chaque verre et donna la salière aux garçons. Jim la prit et renversa du sel sur le dos de sa main, Ian fit de même, suivi de Ciel, puis de Raphaël.  

     

    Ian : Vous allez rire, mais j'ai jamais pris de shooter... 

     

    Jim : Je te rassure ça fait pas longtemps que je connais... Avant j'avais pas trop un mode de vie à boire des shooter.  

     

    Cabria : C'est simple mon gars, tu lèches le sel sur ta main, tu bois le shot' cul sec et tu croques dans le citron.  

     

    Ian : Pourquoi faire ?  

     

    Cabria : (clin d'œil) C'est comme ça. 

    Raphaël et Ciel se lancèrent un regard complice et entendu.  

     

    Ciel : C'est la façon classique de boire un shoote. 

     

    Raphaël : Nous on a notre façon à nous !  

     

    Ciel : On le fait ? 

     

    Raphaël : On le fait ! 

     

    Ciel et Raphaël se bouchèrent une narine, approchèrent leurs poings remplis de sel à leurs visages et snifèrent le sel ce qui choqua Jim et Ian. Puis ils burent le shooter cul sec d'un coup et prirent le citron. Ils penchèrent leur tête en arrière et pressèrent la lamelle de citron entre leurs doigts, dont quelques gouttes de citrons se glissèrent dans leurs yeux. Ils se renfrognèrent en secouant la tête tout en rigolant. Jim, indigné, avala le sel, son shot, puis croqua dans le citron. 

     

    Jim : Sérieux les gars ! C'est quoi ce délire !  

     

    Cabria : (éclate de rire) Vous êtes vraiment deux tarés les gosses !  

     

    Ciel : (secoue la tête) Wouaa ! Ça pique !  

     

    Raphaël : (se frotte un œil) À qui tu le dis ! x)  

     

    Ian : (son shooter plein à la main) Je peux savoir pourquoi vous avez fait ça ?   

     

    Ciel : Pour se marrer ! x) 

     

    Jim : Et c'est lui qui va avoir un gosse...  

     

    Cabria : Ah oui c'est vrai ! Alors pas trop stressé Ciel de devenir papa ? 

     

    Ciel : Ouais...  

     

    Cabria : T'es content ? 

     

    Ciel : Ouais... 

     

    Cabria : Ça va ? 

     

    Ciel : Ouais... 

     

    Cabria : Tu veux un autre shooter ? 

     

    Ciel : Ouais... 

     

    Raphaël : En fait, il est super stressé ! xD  

     

    Ian : (se décide enfin à boire son shooter (de façon normale)) Méga stressé ! x)  

     

    Cabria : Bon allez, je vous en offre une nouvelle tournée, pour toi Ciel. Toi le futur papa !  

     

    Ciel : Merci... ~v~ 

    Cabria : Raphaël, je te laisse, je vais servir les autres clients. Reste avec tes potes si tu veux, mais sers quand même la clientèle.  

     

    Raphaël : Ok ! 

     

    Cabria s'en alla servir ses clients, laissant les quatre garçons entre eux. Raphaël tapa dans ses mains en les frottant, l'air enthousiasme.   

     

    Raphaël : Bon on se le boit ce shooter ? 

     

    Ciel : (qui retrouve son énergie) Oui ! Allez on se shoot !  

     

    Jim : Le revoilà reparti...  

     

    Raphaël : (qui remplit les shooter) Oui... x)  

     

    Ciel : Ian ! Cette fois tu dois le boire comme nous !  

     

    Ian : Heu... Je préfère pas. 

     

    Ciel : Allez ! C'est rien du tout ! Déconne un coup, après on est pas prêts de se revoir !  

     

    Ian : T'as raison... Bon allez je le fais !  

     

    Ils prirent leur shooter en main tous les trois puis ils regardèrent Jim qui les regardait les bras croisés.  

     

    Ciel : Jim ? 

     

    Jim : .... (soupire) Bon d'accord... 

     

    Il prit son shooter à son tour et les quatre se lancèrent un regard puis Ciel compta jusqu'à 3 et à 3 ils snifèrent tous le sel, burent le shot et renversèrent leurs têtes en arrière puis pressèrent la lamelle de citron au dessus de leurs yeux. Ils se renfrognèrent tous, en secouant leurs têtes, un œil fermé. Ciel et Raphaël rigolèrent encore pendant que Ian et Jim se frottèrent l'œil. 

     

    Ian : Bordel ! Il est où le plaisir de se mettre du citron dans l'œil ? 

     

    Ciel : Y'en a pas ! x)  

     

    Jim : Non mais toi Ciel, y'a un truc qui a raté dans ta conception, t'es pas un ange ! 

     

    Ciel : (hausse les épaules) Je suis un peu un hybride.  

     

    Raphaël : Tu devrais pourtant le savoir Jim, tu vis avec eux. Tu sais bien que Ciel est un ange mais qu'il a aussi de vrais manies de démons ! C'est pour ça, que c'est mon meilleur pote ! 8D (donne un verre à Ciel) Tiens mon pote.  

     

    Ciel : Merci vieux. (commence à boire son verre) Et tu te rappelles la première fois qu'on avait fais ça avec Diabéla ? Elle avait une coulé de noir en dessous de l'œil comme elle s'était maquillée et que le citron lui avait fait pleurer l'œil. On aurait dit qu'elle avait pleuré d'un seul œil, je m'étais foutu de sa gueule toute la soirée ! XD 

     

    Raphaël : Je m'en rappelle ! x) Et vous les gars, vous voulez boire quoi ?  

    Ian : Heu... Je sais pas... Tu bois quoi là Ciel ? 

     

    Ciel : Jet 27 !  

     

    Raphaël : Je lui demande même plus, il boit ça à chaque fois.  

     

    Jim : Mets moi un Whisky coca pour moi.  

     

    Raphaël : Un Whisky coca ! Un ! 

     

    Ian : Je vais presque jamais en soirée, je suis paumé là...  

     

    Ciel : Bois un Jet 27, y'a pas meilleur, Diabéla et moi on est des drogués de ça ! 

     

    Ian : Bon bah un Jet alors.  

     

    Raphaël : (toujours aussi joyeux) Et un deuxième Jet 27 ! Un !  

     

    Raphaël servit les verres aux garçons puis ils commencèrent tout les quatre à discuter de tout et de rien, une conversation de mecs en réalité. Ils rigolèrent par moment, de temps à autre Raphaël s'absentait quelques minutes pour servir ses clients. Ils restèrent environs 3 heures dans le bar. Arrivé minuit, Ciel se rendit compte que c'était l'heure parfaite pour se rendre en boîte. Ils décidèrent d'y aller, quand à Raphaël, lui devait rester travailler, mais il les rejoindrait à la fermeture du bar. Ils sortirent du bar et retournèrent à la voiture, Ciel s'installa au volant lourdement.  

     

    Ian : T'es sûr que tu peux conduire là ? On a quand même un peu bu... 

     

    Ciel : Ça va le faire, je connais la route par cœur.  

     

    Jim : On devrait plutôt prendre un taxi... 

     

    Ciel : J'te dis que je peux conduire.  

     

    Ciel démarra le moteur, retira le frein à main, enclencha la première vitesse et la voiture avança. Il s'engagea dans la circulation en roulant un peu moins vite qu'au début de la soirée. Une dizaine de minutes plus tard ils étaient arrivés devant la boîte, Ciel se gara puis sortit de la voiture.  

     

    Ciel : Vous voyez ! Allez maintenant, on va pouvoir s'éclater !  

     

    Ciel leur emboîta le pas et ils arrivèrent devant l'entrée de la boite et passèrent à côté du videur sans le regarder. Alors qu'il croyait que c'était bon, Ciel sentit une main attraper son épaule droite et le tirer en arrière, le ramenant presque en dehors de la boite.  

     

    Ciel : Houla ! Qu'est ce qui se passe ? 

     

    Videur : Vos papiers d'identité, s'il vous plait.  

     

    Ciel : Quoi ? Mais pourquoi ? Je suis pas un dangereux criminel recherché !  

     

    Videur : Je dois avoir la preuve que vous êtes bien majeur.  

     

    Ciel : Je ne les ai pas sur moi.  

     

    Videur : Dans ce cas là, je peux rien faire pour vous.  

     

    Ciel : Écoute mec, je les ai oubliés. Laisse-moi passer moi et mes potes et on n'en parle plus. On va pas faire de conneries, on a de l'argent, on paye nos verres, on casse rien, point.  

     

    Videur : Sans papier, pas d'entrée.  

     

     

    Ciel : Franchement, j'ai l'air d'avoir une tête de gamin ?  

     

    Videur : Sincèrement, oui. Tu dois avoir tout juste 16 ans. Celui qui semble le plus vieux c'est le grand au fond avec ses cheveux clairs mais même lui ressemble à un gosse de 15 ans avec son regard perdu.  

     

    Ciel bouillonna de colère. Cet homme avait deviné son âge rien qu'à sa tête. Et même Ian semblait trop jeune aux yeux du videur. Mais il ne dit rien pour justement ne pas passer pour un gamin capricieux. Il soupira.  

     

    Ciel : J'ai eu 18 ans il y a 2 mois, mais je fais beaucoup plus jeune que mon âge. S'il vous plaît, laissez nous entrer.  

     

    Videur : C'est bien une réplique de gamin ça.  

     

    Ciel : Allez !  

     

    Videur : Non. 

     

    Ciel tourna sur lui même et partit frustré, c'était plus la peine d'insister, cet homme ne les laisserai pas entrer. Il se dirigea vers un côté extérieur de la boîte où se trouvait un distributeur de cigarettes et de boissons gazeuses. Trois démons étaient contre le mur en train de fumer justement en se parlant entre eux. Ciel s'approcha du distributeur et y inséra un billet de dix euros et composa un numéro. Un paquet de cigarettes tomba dans le panier du bas. Ciel le prit, l'ouvrit et prit une cigarette qu'il alluma.  

     

    Ian : (étonné) Tu fumes ?  

     

    Ciel : (recrache la fumée) Seulement quand je suis énervé ou en soirée. (tend le paquet de cigarettes à Jim) 

     

    Jim en prit une, l'alluma et fuma à son tour. Ian le regarda aussi.  

     

    Ian : Toi aussi ?  

     

    Jim : Oui. Mais j'aurais parfois tendance à fumer plus souvent. Ce qui ne plairait pas à Diabéla si elle l'apprenait. 

     

    Ian : Ho... Fais attention à ne pas devenir accroc.  

     

    Ciel : Toute façon Diabéla fume aussi.  

     

    Jim : Oui mais elle fume comme toi. Vous fumez pas, vous crapotez. Que moi je fume plus souvent et presque tous les jours.  

     

    Ian : Tu devrais essayer d'arrêter.  

     

    Jim : Pas facile.  

     

    Ian : Qu'est ce qui te pousse à fumer ? 

     

    Jim : Le stress.  

     

    Ian : Qu'est ce qui te stresse ?  

     

    Jim : Ma vie.  

     

    Ian : Je comprend pas, ça va mieux maintenant ta vie ? Avec la famille de Ciel tu es heureux ? 

     

    Jim : Bien sûr. Mais c'est compliqué. 

     

    Ciel : En parlant de stress, de vie et de complication, moi c'est le comble ! On peut pas rentrer dans cette putain de boîte à cause du videur. Je vais devoir rentrer comme un con à la maison avec Birdy qui va me prendre la tête !  

     

    Jim : Pourquoi tu dis ça ? 

     

    Ciel: Regarde.  

     

    Ciel leur fit voir l'écran de son téléphone. Il affichait 15 appels manqués de Birdy, ou plutôt de "Mon poussin" et plusieurs SMS menaçants : "Ciel où tu es ?", "Ciel répond moi ! Arrête d'ignorer mes appels !", "Il est 23h, je commence à m'inquiéter, tu es où ?!", "Je rigole pas, si tu réponds pas à mes messages maintenant, ça va très mal se passer quant tu vas rentrer !", "Ciel réponds ou c'est terminé entre nous !". Ian et Jim répondirent par une grimace et lâchèrent un "Aïe...". Ciel soupira en rangeant son téléphone dans la poche de son jean.  

     

    Jim : Tu lui réponds pas ?  

     

    Ciel : Non, tu veux que je lui dise quoi ? C'est bon je réponds pas, c'est elle qui a commencé avec sa grève du sexe alors qu'elle me laisse tranquille maintenant.  

     

    Jim : Tu crois pas que t'exagères ? C'est toi qui as commencé en regardant ce livre.  

     

    Ciel : Mais c'est pas comme si je l'avais trompé !  

     

    Ian : Oui, mais on n’aurait pas dû Ciel, on a eu tord, il faut le reconnaître.  

     

    Ciel tira une nouvelle fois sur sa cigarette et recracha la fumée après. Il regarda le sol puis secoua la tête.  

     

    Ciel : Peut être, mais c'était pas une raison pour qu'elle soit autant en rogne. Et puis de toute façon ce soir je veux m'amuser.  

     

    Jim : Ouais, mais on ne peut pas rentrer.  

     

    ??? : Excusez-moi.  

     

    Les trois jeunes garçons se tournèrent en direction de la voix qui les abordait. Ils découvrirent l'un des démons qui fumait contre le mur juste avant, face à eux. C'était une fille, aux cheveux châtains clairs avec comme des mèches blondes qui s'y mélangeaient, elle avait des yeux marrons noisettes intenses. Très maquillée sans pour autant être vulgaire, elle était même très belle. Derrière, toujours contre le mur, il y avait une autre fille démon et un garçon, ils fumaient tous les deux en discutant entre eux. La fille les regarda en souriant.  

     

    ??? : J'ai cru comprendre que vous n'avez pas pu entrer dans la boite ?  

     

    Ciel : Non, avec ce videur, impossible.  

     

    Ian : Il nous considère tous comme des gosses.  

     

    ??? : (sourit) Il est vraiment dur ce videur. C'est pas la première fois que je vois des gars comme vous être refusés. C'est trop frustrant. 

     

    Ciel : (écrase sa cigarette par terre) Grave, moi qui voulait m'éclater, c'est raté. 

     

    ??? : Mais il est pas trop tard. Si je te dis que je peux te faire entrer dans cette boite, qu'est ce que t'en dis ?  

     

    Ciel : (écarquille les yeux) Sérieux ? Comment ?  

     

    La jeune démon sourit de plus belle et elle appela ses deux amis derrière elle.  

     

    ??? : Ashley, Ray, venez voir !  

     

    Les deux démons s'avancèrent. Ashley avait de longs cheveux marrons teintés de quelques mèches bleus foncés qui lui donnaient un effet rock. Ses yeux était ambrés et rayonnaient comme deux soleils sur son teint très pâle. Ray, lui, avait un style très dark, habillé tout en cuir, le regard bleu nuit très sombre avec des cheveux coupé au carré, décoiffé, tel un vrai batteur d'un groupe de rock. Ils se placèrent derrière la fille aux yeux noisette.  

     

    Ashley : Qu'est ce qu'il y a Tamara ?  

     

    Tamara : Ces gars ont essayé de rentrer dans la boite mais ils n'y sont pas parvenus. Vous les trouvez comment ?  

     

    Ashley : (se mord la lèvre) Celui aux cheveux bleu, il déchire.  

     

    Ray : Ouais, il a le style de la boite. Même celui du fond. Rien qu'à leurs cheveux ces deux là déchirent grave.  

     

    Tamara : Vous pensez qu'ils méritent d'entrer ?  

     

    Ashley : (toujours fixé sur Jim) Oui.  

     

    Ray : Ouais.  

     

    Tamara : (regarde Ciel) Et moi je te trouve diaboliquement cool pour un ange. On va vous faire entrer, suivez moi.  

     

    Ciel : Et comment ?  

     

    Tamara : Tu vas voir ! (Clin d'œil) 

     

    Tamara s'avança en direction de l'entrée de la boite suivie par tout le monde. Ciel et Ian marchaient juste derrière elle avec Ray qui leur demanda leurs prénoms. Quand à Jim il marchait derrière eux avec Ashley qui le collait un peu trop à son goût.  

     

    Ashley : Et c'est quoi ton nom ?  

     

    Jim : Je m'appelle Jim.  

     

    Ashley : Décidément tout déchire en toi !  

    Jim : Heu... Merci... 

     

    Jim était un peu mal à l'aise. Il n'aimait pas parler avec d'autres filles que Diabéla, il avait l'impression de faire quelque chose de mal dans son dos, surtout quand la fille en question était un peu collante rapidement. Ils arrivèrent à l'entrée de la boite avec le videur qui était toujours là, quand il reconnut Tamara il la salua avec respect.  

     

    Videur : Bonsoir, mademoiselle. Comment allez-vous ?  

     

    Tamara : À merveille Jackson !  

     

    Jackson lui sourit, puis ses yeux se posèrent sur Ciel, Jim et Ian. Il fronça des sourcils puis regarda Tamara d'un air interrogateur.  

     

    Videur : Ils sont avec vous ?  

     

    Tamara : Jackson ! Tout de même ! Vous ne les avez pas reconnus ? Ce sont nos VIP ! Et ils sont d'ailleurs très contrariés d'avoir été si mal reçus. Vous avez de la chance que je sois là. 

     

    Videur : (embarrassé) Ho... Je vous pris de m'excuser. Je n'étais pas au courant que c'était des VIP.  

     

    Tamara : (repousse une mèche de ses cheveux en arrière) Et bien la prochaine fois, informez vous !  

     

    Videur : Oui, mademoiselle.  

     

    Tamara s'avança et Jackson s'écarta pour les laisser passer. Ciel ne put s'empêcher de lancer un regard satisfait et prétentieux à l'intention du videur en passant devant lui. Une fois à l'intérieur, ils furent éblouis par la beauté et la grandeur de la boite, c'était la première fois qu'ils mettaient les pieds dedans. 

     

    Ciel : Comment ça se fait que le videur te connaisse et qu'il te parle avec autant de politesse ? 

     

    Tamara : (ricane) C'est parce que cette boite m'appartient.  

     

    Les trois furent choqués, ils la regardèrent avec de grands yeux écarquillés. Comment une fille aussi jeune pouvait déjà détenir une telle affaire. Tamara ria de nouveau devant leurs airs abasourdis.  

     

    Tamara : Elle appartient plutôt à mes parents. Mais en gros cette boite est à moi. Je fais ce que je veux dedans et tout le monde m'obéit, comme Jackson.  

     

    Ciel : Mais c'est trop cool !  

     

    Tamara : (acquiesce) C'est vrai que c'est pas mal. Bon j'vous fais visiter ?  

     

    Ils se mirent donc à la suivre de nouveau dans la boite parmi les gens qui dansaient. Tamara montrait tous les trucs intéressants à voir, Ciel et Ian la suivaient en regardant tout. Ray, lui, les suivait tout en souriant à certaines personnes qu'il croisait. Quand au pauvre Jim, il était toujours à l'arrière avec Ashley. Cette dernière se tenait à son bras en papillonnant des cils. Une fois qu'ils eurent fini de faire le tour de la boite, Tamara leur fit face.  

     

    Tamara : Bon on a fait le tour, maintenant je vous emmène au carré VIP.  

     

    Ciel : Vraiment ? 

     

    Tamara : Oui, venez.  

     

    Elle les guida jusqu'à un ascenseur surveillé par un vigile. Quand il la vit, il s'écarta pour la laisser passer avec toute la petite troupe qui la suivait. Dans l'ascenseur, personne ne dit rien. Puis les portes s'ouvrirent, Tamara sortit la première, suivie par tous les autres. Ils pénétrèrent dans le carré VIP et furent émerveillés. Il y avait un grand bar en forme de rond au milieu de la salle, où on pouvait prendre commande de n'importe quel côté. Plusieurs canapés en cuir blanc se trouvaient à plusieurs endroits avec des personnes assises dessus en discutant tout en sirotant leurs verres d'alcool. Et les jeux de lumières donnaient une ambiance festive mais à la fois relaxante contrairement à en bas. Et tout autour de la salle se trouvaient des balcons où on pouvait regarder le reste de la boite en hauteur. Tamara s'arrêta au bar. 

     

    Tamara : Alors, vous voulez commencez par quoi ? Des shooters ? 

     

    Ciel : Ouais !  

     

    Elle demanda 6 shooters qui bien entendu lui furent servis gratuitement par la serveuse qui la reconnut immédiatement. Décidément le personnel se pliait en quatre pour satisfaire ses désirs. Ils prirent tous leurs shooters en main et le burent cul sec. Ensuite, Tamara leur proposa de boire la boisson spéciale de la boite, un genre de cocktail mélangeant plusieurs alcools. Le Gold Drink. Ils hochèrent tous la tête, elle demanda donc 6 Gold Drink, la serveuse s'exécuta.  

     

    Ciel : On te doit combien ? 

     

    Tamara : J'vous les offre, vu le fric qu'on se fait tous les soirs, je peux vous offrir les verres.   

     

    La serveuse arriva avec les 6 Gold Drink qu'elle déposa devant eux sur le comptoir. La boisson avait une couleur dorée et avec comme des morceaux d'ors dedans qui brillaient. Ça ne ressemblait même pas à une boisson, c'était magnifique à regarder. Ils prirent tous leurs verres, Ciel, Ian et Jim regardèrent le verre bizarrement. Puis en voyant les autres le boire sans aucune hésitation, ils burent à leur tour une gorgée. Il leur fallut quelques secondes pour examiner le goût puis ils se regardèrent d'un air troublé en souriant bizarrement.  

     

    Ian : Mais c'est trop bon ! 

     

    Jim : Grave ! Y'a quoi là-dedans ?  

     

    Tamara : Secret de fabrication ! (Clin d'œil)  

     

    Ciel : C'est vraiment bon ! J'en veux un autre ! 

     

    Tamara : Wouaa ! (Sourire amusé) Tu vas vite à siffler tes verres ! S'il vous plait, un autre Gold Drink pour mon ami là ! 

     

    La serveuse partit à toute vitesse servir le nouveau verre. Ciel commença à fouiller dans ses poches.  

     

    Ciel : Cette fois-ci, je le paye ! Faut pas abuser quand même.  

     

    Tamara : Mais non ! Laisse, ce soir c'est votre soir ! Je veux vous offrir les boissons à toi et tes amis, vous êtes vraiment cool et sympas !  

     

    Ciel : (gêné) Bah merci... ^^'  

     

    Ian : (qui vient de finir son verre) Bordel ! Mais y'a quoi là-dedans ? Ça rend accroc !  

     

    Tamara : (sourit) C'est un secret, c'est la spécialité de la boite. (À la serveuse) Un autre Gold Drink please.  

     

    La serveuse en apporta un autre que Tamara donna à Ian avec un sourire. Puis elle informa la serveuse qu'il fallait servir Ciel, Ian et Jim gratuitement. Que c'étaient les VIP in Gold de la soirée. La serveuse inclina la tête et s'éclipsas pour en informer ses collègues.  

     

    Jim : VIP in Gold ? 

     

    Tamara : Ça veut dire que vous êtes au dessus encore des VIP, mais ça c'est moi qui décide qui peut l'être ou non. Vous êtes des chanceux.  

     

    Ciel : Bordel... Merci !  

     

    Tamara : De rien. Maintenant éclatez-vous. (S'en va)  

     

    Ciel : Tu restes pas ? 

     

    Tamara : Je vais faire un tour pour voir si tout va bien, je reviendrais plus tard, t'inquiète. (Clin d'œil)  

     

    Tamara partit, laissant tout le monde au carré VIP, elle disparut derrière les portes de l'ascenseur. Ashley arriva avec son verre à moitié vide en souriant. Elle marchait d'une allure lente et sexy, elle fit face à Jim.  

     

    Ashley : Viens danser avec moi !  

     

    Elle attrapa la main de Jim et l'emporta avec elle sans lui laisser le choix. Elle l'entraîna sur la piste de danse des VIP. Ciel et Ian se retrouvèrent seul au comptoir avec Ray.  

     

    Ian : On dirait que Jim se fait agresser par une fille.  

     

    Ray : Ouais, Ashley tombe facilement amoureuse d'un mec. L'autre semaine c'était d'un gars aux origines italiennes.  

     

    Ciel : Ouais bah, elle risque pas d'obtenir quelque chose de Jim, plus droit que lui tu trouves pas, en plus il sort avec ma sœur donc je crois qu'Ashley perd son temps. (Bois une gorgée) 

     

    Ray : (hausse les épaules) Sûrement comme tout le temps. Vous voulez pas reboire un shot les mecs ?  

     

    Ciel : Vas-y.  

     

    Ils demandèrent trois shooter à la vodka, puis le burent cul sec. Ian commença à sentir sa tête tourner tout comme Ciel.  

     

    Ian : J'ai la tête qui tourne... 

     

    Ray : Normal vous buvez les Gold Drink pratiquement en une descente. Ce petit cocktail passe tout seul mais il shot vraiment. Plus les shooters... 

     

    Ciel : Ça me tourne aussi mais je me sens bien par contre, ça rend pas malade je trouve.  

     

    Ian : (la main sur son front) Ouais, mais j'ai grave la tête qui tourne… 

     

    Ciel : (ricane) Débutant !  

     

    Ian : Ha. Ha. Ha. Très drôle Ciel. Contrairement à toi, je ne vais pas en soirée souvent, même voir jamais.  

     

    Ciel : Ah ça y est l'alcool te donne un caractère susceptible ? x)  

     

    Ian : (tête pas sympathique devant son verre) ... 

     

    Ray : Il est marrant. x)  

     

    D'un seul coup, ils entendirent une voix s'élever dans un micro. Mais Ciel la reconnut immédiatement, c'était celle de Tamara. Il regarda partout en se demandant ce qui se passait puis il la vit sur un balcon au loin face à eux. Elle parlait à la foule de gens qui se déchaînaient sur la piste de danse en bas.  

     

    Tamara : Est ce que vous êtes chauds ?  

     

    La foule lui répondit en sautant et en criant. Elle sourit puis elle leva son verre qui était en cristal blanc incrusté de diamant. Elle sourit en se tenant droite et avec une élégance implacable.  

     

    Tamara : Alors levez vos verres et éclatez-vous toute la nuit ! And see you tomorrow !  

     

    La foule hurla de plus belle et la musique explosa dans les hauts-parleurs d'un rythme qui s'accordait parfaitement à la foule. Ciel se retrouva penché sur la rembarre du balcon VIP, les yeux écarquillés. 

     

    Ciel : C'est quoi ce délire ?  

     

    Ray : Tamara est comme la "Princesse" de la boite, la "Déesse de la pop", "Queen of The Night"… Chaque soir pratiquement elle vient faire un petit salut à la foule depuis son balcon. Elle est reconnue comme une princesse ici et tous les clients sont fans.  

     

    Ciel : À ce point là ? 

     

    Ray : C'est un peu grâce à elle que la boite fait un carton depuis qu'elle est en âge de séduire et de faire la fête, dans la boite le chiffre d'affaire de ses parents a doublé. Elle attire incroyablement le monde et pourtant elle fait qu'un simple salut, ou alors elle vient danser pendant une danse quand ça lui prend. Par contre, elle adore ça. Elle adore passer ses soirée ici et regarder les gens s'amuser.  

     

    Ciel : D'accord. En fait, elle a vraiment le pouvoir sur tout dans cette boite ? 

     

    Ray : Exactement. Tu peux comparer cette boite et Tamara à une princesse et son château.  

     

    Ciel acquiesça en replongeant son regard vers le balcon de Tamara mais elle n'y était plus. D'un coup, ils entendirent une troupe de gens derrière eux compter un par un quelque chose. Ray et Ciel se retournèrent et virent Ian au milieu de la foule s'enfiler une dizaine de shooter d'affilé.  

     

    La troupe : 5 !.... 6 !... 7 !... 8 !...  

     

    Ciel se précipita vers Ian et le prit par les épaules, l'empêchant de boire un neuvième shot.  

     

    Ciel : Ian ! Qu'est ce que tu fous ?!  

     

    Ian : Je vais te faire voir que moi aussi je peux boire comme un dingue ! (Avale son neuvième shot)  

     

    Ciel : Mais pas comme ça Ian ! Tu va dégueuler en faisant ça ! (Lui retire le verre des mains) Arrête de boire des shots pour commencer !  

     

    Ian : (récupère son verre en poussant Ciel) Laisse-moi m'éclater !  

     

    Ian but le dixième shot en levant les bras en l'air et la troupe applaudit en criant tout comme Ian. Ciel comprit qu'il venait de perdre Ian : il avait beaucoup trop bu, c'était plus la peine de le raisonner. Il demanda à Ray de surveiller Ian le temps qu'il aille chercher Jim. Il se dirigea vers la piste de danse VIP cherchant Jim et Ashley parmi les gens qui dansaient. Il ne le trouva nulle part, même après avoir fait trois fois le tour de la piste.  

     

    Ciel : Je suis pas dans la merde...  

     

    .... 

     

    Ian : Ho... Ça me remonte.  

     

    Ciel : Je te l'avais dit vieux, faut pas s'enfiler autant de shooter d'affilé.  

     

    Ciel et Ian étaient tous les deux assis sur un des canapés du carré VIP, Ray était pas très loin, il s'amusait comme tout le monde.  

     

    Ian : Mais faut pas se laisser abattre. Faut combattre le mal par le mal. (Boit une gorgée de Gold Drink)  

     

    Ciel : Et bah… Pour quelqu'un qui n'a jamais vraiment bu, tu tiens bien l'alcool, j'aurai déjà gerbé depuis longtemps moi. (Boit aussi)  

     

    Ian se leva brusquement ce qui surprit Ciel qui le regarda.  

     

    Ian : J'ai l'intention de m'éclater jusqu'au bout de la nuit !  

     

    Il partit du canapé pour rejoindre Ray et ses amis sur la piste de danse. Ciel le regarda avec de grands yeux : c'était vraiment le même Ian qu'au début de soirée ? Il but de nouveau une gorgée de son verre en les observant puis une main se posa sur son épaule, il tourna la tête et vit Tamara qui lui souriait. 

     

    Tamara : Qu'est ce que tu fais tout seul ? 

     

    Ciel : Je regarde mon pote s'éclater pour la première fois de sa vie.  

     

    Tamara : (qui regarde Ian) Il est marrant lui. x)  

     

    Ciel : (ricane) Ouais.  

     

    Tamara : (sourit) Viens avec moi, je veux te faire voir un truc.  

     

    Ciel lui sourit, se leva, prit son verre et la suivit. Ils prirent l'ascenseur des VIP pour redescendre en bas parmi les non VIP et il suivit Tamara à travers la foule qui se déchaînait sur la piste de danse. Elle le guida jusqu'à un escalier assez reculé, surveillé par deux vigiles. Ils passèrent sans problème toujours grâce à Tamara et son visage de princesse et ils montèrent les marches tous les deux. 

     

    Ciel : On va où ? 

     

    Tamara : Tu vas voir ! Je t'emmène dans un endroit où personne ne va à part moi. (Clin d'œil)  

     

    Ils continuèrent de monter les marches et ils arrivèrent sur un palier face à un rideau rouge.  

     

    Tamara : Prêt ? 

     

    Ciel haussa des épaules en souriant puis Tamara tira sur le rideau lui dévoilant un balcon luxueux qui donnait vue sur toute la boite. C'était le balcon sur lequel il l'avait aperçue plus tôt. Sur le balcon, un divan en velours rouge était présent. Tamara s'avança sur le balcon suivie par Ciel qui se pencha sur la rembarre pour observer la totalité de la boite, il voyait absolument tout, même les balcons du carré VIP qui semblaient plus petits d'ici. Il lâcha un "Wouaa.." en regardant tout ça. Tamara était penchée au dessus d'une table basse près du divan en train de leur servir à boire dans deux verres. Elle en tendit un à Ciel qu'il accepta. Elle se plaça à côté de lui, penchée sur la rembarre du balcon.  

     

    Ciel : Alors presque tous les soirs, tu viens ici et tout ça t'appartient ?  

     

    Tamara : Oui. 

     

    Ciel : C'est cool, tu dois t'éclater tous les soirs ici.  

     

    Tamara : Ouais... Enfin ça dépend... 

     

    Tamara se laissa tomber lourdement sur le divan, Ciel fut intrigué par son changement d'humeur et il se posa à côté d'elle sur le divan.  

     

    Ciel : Qu'est ce qu'il y a ?  

     

    Tamara : C'est juste que des fois c'est toujours pareil. Le même genre de soirée sans rien changer à ma vie. C'est dès fois laçant.  

     

    Ciel : (hausse les épaules) Ouais, c'est vrai.  

     

    Ils burent tous les deux leurs verres, puis un deuxième, tout en discutant de pleins de choses et d'autres. Ciel s'amusa à boire son verre cul sec, ce qui fit rire Tamara. Ils continuèrent de boire tous les deux en parlant sans s'arrêter. Ciel commença à vraiment sentir l'alcool lui monter à la tête : il avait la tête qui tournait et les paupières lourdes, pourtant il n'était pas fatigué. Il entama un nouveau verre que Tamara venait juste de remplir, puis il réfléchit à toute la soirée : il n'avait pas dépensé un sous et il avait été dans un carré VIP sans aucun mal. Pourquoi Tamara était-elle aussi sympa ? Et surtout pourquoi avec eux ? Sur toutes les personnes de la boite c'étaient sur lui et ses potes que c'était arrivé.  

     

    Ciel : Tamara, je me pose une question... 

     

    Tamara : (gentiment) Qu'est ce que c'est ?  

     

    Ciel : Tu nous a fais entrer... Dans la boite puis dans le carré VIP... Tu nous as offert les boissons... Tu me fais visiter des coins où personne ne peut aller... Pourquoi ? Pourquoi tu nous as offert une telle soirée sans rien demander ?  

     

    Tamara : (sourit) Parce que ça me fait plaisir ! Et puis... Je t'apprécie beaucoup Ciel. (rougit) 

     

    Elle se leva et s'appuya contre la rembarre du balcon en faisant face à Ciel qui était toujours assis sur le divan.  

     

    Ciel : (ironique) Tu m'apprécie ? Toi la reine de la boite ?  

     

    Tamara : Et même plus. Tu es un ange, mais il y a un truc en toi qui m'attire fortement... Tu es un teufard, tout comme moi. Tu aimes faire la fête de la même manière que moi... Tu es... Rempli de charme et de qualités. Et... Je crois que je ressens quelque chose pour toi Ciel. 

    Ciel : Que... Quoi ?!...  

     

    Tamara : Tu me plais vraiment... Je sais que je t'annonce ça un peu directement, mais... Imagine si tu nous laissais une chance. (Désigne la boite d'un grand geste de la main) Je serais ta reine et toi mon roi, le couple de la Night ! On animerait des soirées de folie, des concerts, on serait tous les deux ensemble reconnus par les gens comme les amoureux de la fête. Ça a toujours été mon rêve de trouver un garçon comme moi pour faire tout ça. Et toi... Tu es ce garçon. (S'approche doucement de Ciel) Imagine nous, nous deux, ensemble... Le King et la Queen de la Night.  

     

    Ciel prit peur et il se leva brusquement du divan en reculant légèrement. Il avait la tête qui tournait avec les vapeurs d'alcool, il secoua la tête.  

     

    Ciel : J'peux pas...  

     

    Tamara : (S'approche encore et lui effleure la joue du bout des doigts) Pourquoi ? 

     

    Ciel : (presque absent) Birdy... J'peux pas faire ça... J'vais être père.. Et moi je suis là, à boire, faire la fête, parler avec d'autres filles. Alors qu'elle, elle attend chez moi que je lui réponde au téléphone. Je suis vraiment qu'un con ! (Recule encore) Je peux pas, je suis vraiment désolé... Si je t'ai donné de faux espoirs, je suis désolé mais j'peux pas faire ça.. Pas à Birdy...  

     

    Tamara ne répondit rien sur le coup mais on pouvait voir une lueur d'espoir se briser dans ses yeux. Elle comprit qu'elle ne pouvait pas insister. Elle se mit à sourire légèrement en regardant Ciel. 

     

    Tamara : Malgré que tu sois dévergondé et teufard, c'est bien dans ces moments là que tu restes un ange... C'est beau de rester fidèle à sa petite amie. (croise les bras) Allez vas-y, va la rejoindre, elle doit se demander où tu es.  

     

    Ciel : Vraiment désolé.. 

     

    Tamara : (sourit) Pas grave, reviens quand tu veux. Allez, file maintenant ne la laisse pas attendre plus longtemps.  

     

    Ciel recula encore de quelques pas puis il se tourna et partit à toute allure. Tamara se laissa tomber sur le divan lourdement, son verre à la main, en observant la boite quelques instants sans rien faire ni rien dire.  

     

    Tamara : "La Princesse de la boite" c'est bien beau... En attendant, j'ai toujours pas de mec... Encore un râteau... T^T (boit une gorgée) Je vais allez me coucher... 

     

    De son côté, Ciel venait juste de finir de dévaler les marches à toute vitesse, il passa devant les deux vigiles qui le regardèrent sans y prêter vraiment attention. Il se précipita vers l'ascenseur du carré VIP. Puis, arrivé en haut il chercha Ian et Ray qui étaient là avant qu'il parte avec Tamara, sauf qu'aucun des deux n'étaient là. Il fit le tour du carré plusieurs fois mais il ne trouva personne : ni Ray, ni Ian, ni Jim. Il passa une main dans ses cheveux en évaluant la situation. C'était pas bon signe, où étaient-ils tous passer ? D'un coup au comptoir du bar, il aperçut Ashley. La dernière fois qu'il avait vu Jim, c'était avec elle. Il se précipita vers elle et lui demanda où était Jim, Ashley était saoule et rigolait pour tout et n'importe quoi.  

     

    Ashley : (ricane) Ton pote, il déchire grave ! On s'éclate avec lui !  

     

    Ciel : Qui ça "on" ? Il est où ?  

     

    Ashley : (éclate de rire) Viens avec moi ! Tu vas voir on s'éclate !  

     

    Ciel décida de suivre Ashley même s'il la trouvait insupportable à rire pour rien, mais il devait retrouver Jim. Ashley le guida vers le fond de la salle du carré VIP et ils empruntèrent un escalier. Une fois en haut, Ashley poussa une porte et entra mais avant que Ciel passe la porte, il vit qu'il faisait très sombre là-dedans et que beaucoup de fumée s'échappait de la porte. "Mais qu'est ce que c'est que ce bordel ?" se dit-il. Il passa la porte et entra, la musique faisait vibrer la salle et ça sentait la cigarette et la fumée à plein nez. Tout le monde dansait comme de vrais déchaînés mais plutôt lentement comme s'ils étaient défoncés ou drogués. Il regarda sur sa droite, les banquettes étaient remplies de personnes assises en train de fumer toute sorte de chose. Il n'y avait pas seulement des fumeurs de cigarette. Sur sa gauche, des gens fumaient la chicha. Ciel comprit aussitôt qu'il était dans le coin de fumeurs, de drogués...  

     

    Il inspecta la salle à la recherche de Jim quand Ashley le désigna du doigt au loin en rigolant. Ciel regarda dans la direction qu'elle lui fit voir et vers le fond de la salle, sur une des tables, Jim était debout dessus avec pleins d'autres personnes, des gars et des filles, et il dansait parmi eux tous. Il portait des lunettes de soleil et une casquette verte que Ciel se demandait où il avait bien pu récupérer. Il dansait comme tout le monde avec une cigarette à la main, il prit une grande taf et souffla la fumée en un énorme nuage, il avait l'air défoncé. Il continua de danser comme si plus rien n'existait autour de lui, il ne regardait personne, ne parlait à personne, il se contentait de danser et fumer. Ciel cligna plusieurs fois des yeux, Jim n'avait jamais fait ça : monter sur une table pour danser devant tout le monde. Ce n'était pas du tout son style et là il le faisait.  

     

    Il s'avança vers la table près de Jim qui dansait toujours même quand Ciel était juste devant lui. Ciel cria son nom par dessus la musique et Jim baissa la tête vers Ciel. 

     

    Jim : Woua ! J't'avais même pas vu ! On s'éclate ici ! T'en a mis du temps à nous rejoindre ! Monte ! (Fume)  

     

    À ce moment là, Ciel se rendit compte que Jim ne fumait pas une simple cigarette. Ce n'était pas une cigarette qui sortait proprement d'un paquet acheté et emballé. On voyait qu'elle avait été roulée à la main et à la va vite.  

     

    Ciel : Putain ! Mais qu'est ce que tu fumes ?!  

     

    Jim : (inspecte sa "cigarette") ... Je sais pas. (re-fume)  

     

    Ciel : (lui arrache des mains et la jette parterre) Arrête avec ces saloperies !! Descends, on s'en va !  

     

    Jim : (lève les mains légèrement) Cool. Calme toi Ciel, tu ferais mieux de te détendre, va donc fumer un coup de chicha, ça va t'apaiser gros. 

     

    Ciel : Putain, Jim, la ferme et descends de là.  

     

    Voyant que Jim ne réagissait pas, Ciel lui attrapa le bras et le fit descendre de la table. Il fallut un petit instant à Jim pour récupérer son équilibre. Il regarda Ciel au travers de ses lunettes, un peu déboussolé.  

     

    Ciel : Je rigole pas, faut vraiment qu'on rentre !  

     

    Jim semblait ne rien comprendre mais il acquiesça et suivit Ciel vers la sortie de cet endroit rempli de défoncés. Ils dévalèrent les marches, Jim manqua de tomber trois ou quatre fois puis ils se retrouvèrent de nouveau dans le carré VIP. Mais Ian n'était toujours pas là, Ciel se dirigea alors vers l'ascenseur suivi de Jim. 

     

    Jim : Mais qu'est ce qui se passe ?  

     

    Ciel : C'est la merde ! Je suis dans la merde ! J'ai déconné et je m'en rends compte que maintenant ! Faut qu'on retrouve Ian, je l'ai perdu.  

     

    L'ascenseur descendit, Jim était appuyé contre la paroi, il portait toujours la casquette et les lunettes. "T'as perdu Ian ?" dit-il, étonné. Ciel acquiesça au moment où les portes de l'ascenseur s'ouvrirent, ils sortirent tous les deux et avancèrent dans la boîte à la recherche de Ian. Plusieurs endroits de fouillés et toujours rien jusqu'à ce qu'ils arrivent dans un coin où plein de monde criait. Ils s'approchèrent de l'attroupement et virent Ian avec Ray et plein d'autres gens boire de l'alcool directement à la bouteille. Mais pas seulement des gorgées. Ils penchaient leurs têtes en arrière et les autres leur versaient l'alcool dans la bouche qui débordait aussi sur leur corps. Ciel et Jim regardaient la scène sans bouger... Ian était complètement déchaîné, il buvait et dansait comme un dingue alors qu'il n'avait jamais fait ça et qu'il n'était pas de ce genre là, lui aussi. Jim releva ses lunettes quelques instants pour l'observer d'un air étonné puis il les remit. Ciel s'avança vers Ian une fois que ce dernier se décida d'arrêter de sauter et crier pour reprendre son souffle parmi la foule. Il l'attrapa par l'épaule. Ian observa Ciel, le regard perdu par l'alcool. 

     

    Ian : Ciel !! C'est la teuf ! 8D 

     

    Ciel : Ouais, c'est ça ! Allez viens ! 

     

    Ciel tira Ian par le bras, ce dernier ne comprenait pas ce qu'il se passait car Ciel le tirait fortement et Jim se contentait de suivre le mouvement, même sans savoir pourquoi. Ils traversèrent toute la boîte jusqu'à la sortie où Ciel se précipita vers la voiture. Jim ne savait toujours pas pourquoi Ciel voulait autant partir, il s'avança vers la voiture et s'installa à la place passager pendant que Ciel était en train de démarrer la voiture. Ian prit place lourdement à l'arrière de la voiture tout en bougeant la tête en rythme, s'imaginant qu'il y avait encore de la musique.  

     

    Ian : On va où ? Dans une autre boîte ? 8D 

     

    Ciel : On rentre ! -_-  

     

    Ian : Quoi ?! •^•  

     

    Jim : Qu'est ce qu'il se passe Ciel ? Pourquoi tu veux rentrer d'un seul coup alors qu'on s'amusait ?  

     

    Ciel retira le frein à main et il quitta le parking pour entrer dans la circulation, il était 5h du matin.  

     

    Ciel : Parce que je suis qu'un abruti ! Faut qu'on rentre ! J'ai eu une révélation Jim ! J'aime Birdy !  

     

    Jim : (étouffe un rire derrière ses lunettes) Pourquoi, tu l'aimais pas avant ? 

     

    Ciel : Te fous pas de ma gueule, enculé ! Ce que je veux dire c'est que je l'aime vraiment. Et moi je l'ai abandonné toute la soirée sans lui donner de nouvelle alors que c'est moi qui suis en tord ! C'est moi qui ait mal agit ! C'est quand je me suis retrouvé seul avec Tamara que je me suis rendu compte que j'avais fait une erreur...  

     

    Jim : (retire ses lunettes) T'as pécho Tamara ?  

     

    Ciel : Quoi ?! Mais non putain ! Enfin... Elle a voulu me pécho et c'est justement là que je me suis rendu compte que j'étais qu'un enfoiré !! Alors c'est pour ça qu'il faut rentrer !  

     

    Ciel lança un rapide coup d'œil à Jim, il remarqua qu'il avait les yeux tout rouges.  

     

    Ciel : Mais qu'est ce que t'as foutu ?! T'as les yeux tout rouges ! T'as fumé quoi ?  

     

    Jim : Je sais pas trop, un peu de tout je crois... En fait c'est Ashley qui m'a emmené là-bas, elle me posait beaucoup de questions sur moi et on en est arrivé au sujet que j'aimais bien fumer et donc là elle m'a fait "Viens, je vais t'emmener dans un coin qui pourrait te plaire" donc je lui ai répondu "Ok". De là, elle m'amène là bas, et puis là je me suis mis à fumer toute sorte de chose avec tout le monde... On a commencé par la chicha. C'était cool ! Ensuite un mec a commencé à rouler des joints avec moi qu'on a fumé ensemble. Ensuite, Ashley s'est ramenée avec des cigarettes, enfin je croyais que c'était des cigarettes, et on les a fumés ensemble et en fait c'était du crack. 

     

    Ciel : T'as fumé du crack ?!! 

     

    Jim : Ouais... Et c'était cool (d'un air totalement détaché). Je crois que je vais faire essayer à Diabéla. 

     

    Ciel : Essaye de faire fumer ça à ma sœur et je te bute sale con !  

     

    Jim : (lève les mains) Du calme fréro, reste zen...  

     

    Ciel : Comment veux tu rester zen avec une soirée pareille ?! Mais quel idiot !  

     

    Ian : Les mecs... J'crois que je vais dégueuler... 

     

     

    Jim et Ciel : Ouvre la fenêtre !  

     

    Après avoir longuement examiné la portière, Ian réussit à ouvrir la fenêtre et posa sa tête sur le bord de la fenêtre "De l'air... Ça fait du bien..." lança-t-il d'un air appréciatif. Jim remit ses lunettes. Ciel avait une tête décomposée au volant. 

     

    Ciel : Mais qu'est ce que je vais lui dire ?... Putain, mais qu'est ce que je vais lui dire ? Elle va me quitter, c'est obligé... Mais quel con... ! (Tape sur le volant) Putain, quel con !  

     

    Jim : Ciel, te mets pas dans cet état... 

     

    Ian : (la tête par la fenêtre) S'il pleure, je vomis.  

     

    Ciel : Tu comprends pas Jim, Birdy c'est toute ma vie ! Tout à l'heure je faisais celui qui en avait strictement rien à foutre mais en vrai, sans elle, je suis complètement perdu ! Je peux pas me passer d'elle ! Et là, avec le coup que je viens de lui faire, elle va vouloir me tuer ! C'est même pas la peine j'suis mort ! Elle va vouloir me décoller une baffe avant de partir et de me quitter... Quel con ! Quel con ! Quel con !.. J'suis qu'un salaud !!  

     

    Ciel ne s'en rendit pas compte mais il avait augmenté la vitesse pendant qu'il parlait et quand il arriva dans un virage, il perdit le contrôle de la voiture. Elle partait tout droit hors de la route. Il essaya de reprendre le contrôle en tournant le volant sur le côté mais la voiture se mise à tourner sur elle-même comme une toupie à toute vitesse. Les garçons se tenaient tant bien que mal à n'importe quoi dans la voiture jusqu'à ce qu'elle s'arrête de tourner et s'immobilise au milieu de la route. Réalisant qu'elle s'était arrêtée, ils reprirent une grande bouffée d'air.  

     

    Jim : Putain... On est vivant... 

     

    Ciel : ...  

     

    Jim : Ciel ? 

     

    Ciel : Et je manque de nous tuer... Putain... 

     

    Jim : T'as bu, c'est pour ça ! Sois déjà content qu'on n’ait rien !  

     

    Ciel : (la main devant sa bouche) Ho merde.. J'suis désolé...  

     

    Jim : (allume une cigarette) C'est bon... Calme-toi, on n’a rien. 

     

    Ciel : (pète un câble) C'est facile de dire ça, t'es défoncé au crack !! Tu vois pas que j'aurais pu tous nous tuer ?!  

     

    Jim : Mais on est toujours là ? Donc tout va bien, en plus la voiture n'a rien. (Tape sur l'épaule de Ciel) Ressaisis-toi mec, reprends le volant et ramène nous à la maison, tu dois aller parler à Birdy. (fume) En plus c'est même pas nous qui sommes blessés mais toi.  

     

    Ciel : Quoi ?  

     

    Jim : Regarde ta gueule dans le rétroviseur. (Recrache la fumée)  

     

    Ciel se regarda dans le rétroviseur et vit une petite coulée de sang s'échapper de son arcade gauche. Il la toucha avec ses doigts pour essuyer le sang. "Génial" lança-t-il en redémarrant la voiture. Jim éclata de rire, Ciel le dévisagea avec un regard noir, il ne voyait pas ce qu'il y avait de drôle. "Mais quelle soirée j'te jure !" s'exclama Jim entre deux rire. Après quelques longues secondes à le dévisager, Ciel finit par se détendre et se mit à sourire sans rigoler. 

     

    Ciel : Ouais... Quelle soirée... Ça va derrière ? 

     

    Pas de réponse. 

     

    Ciel : Ian ? 

     

    Ian : Vos gueules, y'en a qui essaye de dormir !  

     

    Ciel et Jim se regardèrent choqués puis éclatèrent de rire devant l'excès de colère de Ian. Il redémarra la voiture et se remirent en route en faisant plus attention cette fois-ci.  

    Un quart d'heure plus tard, ils arrivèrent à destination. Ciel gara la voiture dans le garage, et ils sortirent tous les deux, lui et Jim.  

     

    Ciel : C'est un miracle qu'on ne se soit pas fait arrêtés par les flics.  

     

    Jim : Ouais, gros ! En plus vu ce que j'ai fumé ce soir ils m'auraient sûrement pris pour un dealer ou un truc comme ça.  

     

    Ciel : Allez Ian, sors de là.  

     

    Ian : J'veux pas... Je dors... 

     

    Ciel : Oui tu vas dormir mais pas ici. Jim aide moi.  

     

    Ils attrapèrent chacun Ian par une épaule et le soulevèrent pour l'aider à marcher. Ils entrèrent dans la maison. Toute les lumières étaient éteintes à part les trois petits spots de la cuisine. Ce qui signifiait qu'on les attendait. Il n'y avait pas un bruit à l'intérieur du salon mais ils remarquèrent qu'Éléanore était assise sur le canapé, les bras croisés, visiblement en train d'attendre leur retour. Ciel chercha du regard Birdy pour voir si elle était là, et il vit qu'elle était elle aussi sur le canapé mais allongée sur le côté, à première vue, en train de dormir. Éléanore se leva, contourna le canapé pour se poster face à eux trois qui avaient perdu toute possibilité de bouger ou même de parler tellement ils craignaient la colère de leurs chéries. Ils ressemblaient à trois petits garçons pris la main dans le sac de bonbons.  

     

    Éléanore : Et c'est maintenant que vous arrivez ? Vous partez sans prévenir, vous ne répondez ni à nos appels ni à nos textos et vous vous repointez ici comme si de rien n'était ! Mais vous avez vu l'heure qu'il est ?! Il est presque 6h du matin ! Et vous avez vu vos têtes ?! Vous avez l'air complètement défoncés ! Et toi Ciel, c'est du sang que je vois là ? Mais bon sang, qu'est-ce qui s'est passé ?!! 

     

    Les trois : Heu... 

     

    Jim : Tu vas jamais nous croire ! On était parti se faire un cinéma et là des mecs armés de la tête aux pieds ont attaqué le cinéma et ont tapé sur tout le monde... ! (se fait couper la parole par Éléanore) 

     

    Éléanore : Affirmatif, je ne vous crois pas du tout. Nan mais vous me prenez pour qui ? En plus mentir comme ça, vous me décevez beaucoup tous les trois... (elle reprit une profonde inspiration) Bon, est-ce que l'un d'entre vous est en mesure de me dire ce qui s'est réellement passé ? 

     

    Ciel : Désolé... On est sorti en boîte mais ça a dégénéré... On a fait n'importe quoi... 

     

    Ian : Espèce de lâcheur ! 

     

    Ciel : La ferme ! 

     

    Éléanore : Parlez pas si fort ! Vous allez réveiller Birdy ! 

     

    Birdy : (ouvre un œil puis observe la scène) Ciel... ? 

     

    En la voyant se réveiller, Ciel accourut auprès d'elle pour la rassurer. 

     

    Ciel : Je suis là Birdy. Ho je suis désolé mon poussin... J'ai eu tord, si tu savais comme je regrette ce que... (Se prend une violente gifle) 

     

    Birdy : Espèce de sale con ! 

     

    Ciel : Oui d'accord, je l'ai bien mérité celle-là... (Se reprend une gifle) 

     

    Birdy : Sans nouvelle, toute la soirée et presque toute la nuit ! T'as vu l'heure qu'il est ?! 

     

    Ciel : Bébé je sais... Je l'ai mérité aussi celle-là mais si tu pouvais juste me laisser... 

     

    Birdy : (s'apprête à lui mettre un coup de genou entre les jambes) Je vais te... !! 

     

    Ciel : (l'empêche en reculant et retenant le genou de Birdy) Wow... Pas les parties... ! 

     

    Birdy : Je t'écoute ! Qu'est-ce que t'as à dire pour ta défense ?! 

     

    Ciel : Pas grand chose... Mais bébé tu peux pas savoir à quel point je regrette... Je m'excuse de t'avoir laissé tomber ce soir ! De pas avoir répondu au téléphone ! Mais j'étais énervé aussi et je me suis pas vu faire... J'ai merdé. 

     

    Birdy : Donne moi une seule bonne raison de rester dans la même pièce que toi. 

     

    Ciel : (lui relève le menton) Parce que je t'aime... 

     

    Birdy : (lui repousse les mains) Ça suffit pas... C'est trop facile de dire ça ! (Croise les bras) J'ai pas eu l'impression de te manquer ce soir ! Tu m'as laissé sans nouvelle alors que tu sais que je déteste ça ! Je me suis inquiétée... (se retient de pleurer) T'as conduit avec de l'alcool dans le sang... S'il t’était arrivé quelque chose, j'aurais fait quoi moi ?  

     

    Ciel : Oh non non... ! Ne pleure pas. Mon amour ne pleure pas ! Je suis désolé, gifle moi si tu veux, déchaîne toi sur moi mais ne pleure pas ! Je suis qu'un con ! Un terrible con ! Mais je le referais plus jamais ! C'est juré mais maintenant je vais m'occuper de toi comme il faut et me prendre en main pour le bébé... Mon amour, je t'en supplie, pardonne moi... 

     

    Ciel lui caressa doucement les cheveux jusqu'à ce qu'elle relève la tête vers lui. Ses yeux étaient embués de larmes qui coulaient sur ses joues, il les lui essuya doucement. Ciel colla doucement son front à celui de Birdy en la prenant dans ses bras lentement et lui caressa doucement le dos. 

     

    Jim : (rallume une cigarette) Ah bah en voilà un qui est sauvé ! 

     

    Éléanore fut tellement choquée par l'attitude de Jim qu'elle lui arracha le joint de la bouche. 

     

    Éléanore : Nan mais t'en as pas encore fumé assez comme ça ?! Tu ferais mieux d'aller retrouver Diabéla tout de suite dans sa chambre ! Elle s'est fait un sang d'ancre à ton sujet figure toi. Je suis sûre qu'elle ne dort toujours pas... Allez file ! (Puis elle se tourna vers Ian) Quand à toi... 

     

    Elle s'approcha de lui et le tira par une oreille jusque dehors parce qu'elle savait que ce qui allait suivre serait fort en décibels... 

     

    Ian : Aïe... -^- 

     

    Éléanore : (croise les bras) Bon, tu vas m'expliquer ce qui t'es arrivé ? Parce que là je ne te reconnais pas Ian... Faire la fête et te bourrer la gueule comme ça, ça ne te ressemble pas ! 

     

    Ian : Fais pas chier Élée ! Quand est-ce que j'ai eu le temps de m'amuser et de penser un peu à moi ces trois dernières années ? Tu peux me le dire ? Depuis que je t'ai rencontré, toi et Loan êtes devenus le centre de ma vie d'accord ? J'avais juste envie de m'amuser pour une fois... 

     

    Éléanore resta sans voix à la réponse de Ian dans un premier temps mais elle finit par poursuivre. 

     

    Éléanore : Il y a autre chose... Je suis sûre qu'il y a une raison à tout ça... Est-ce que... ?  

     

    Ian : Quoi ? 

     

    Éléanore : C'est en rapport avec notre futur chez nous ? 

     

    Ian détourna le regard, il n'osait pas  confirmer les dires de sa petite amie. Il ne voulait pas se disputer avec elle, il était crevé et ne rêvait que d'une chose : dormir. Il finit par relever la tête vers Éléanore. 

     

    Ian : Je suis désolée Élée... Je te promets que ça n'arrivera plus, d'accord ? 

     

    Éléanore : Ian... 

     

    Elle approcha une main hésitante vers lui, craignant sa réaction. Contre toute attente, Ian la lui saisit et approcha son visage du sien et il l'embrassa tendrement. Éléanore se laissa faire malgré le goût d'alcool se mélangeant à leur baiser. Elle ne voulait pas en rajouter. Ian s'écarta doucement d'elle en lui souriant, elle lui rendit son sourire et ils se serrèrent dans les bras l'un de l'autre brièvement avant de rentrer à l'intérieur de la maison. Quand ils entrèrent, ils virent Ciel et Birdy sur le canapé assis face à face en se regardant dans les yeux. 

     

    Ciel : Je te jure qu'il ne s'est rien passé ! Je t'en pris crois moi... 

     

    Birdy : Très bien, l'interrogatoire est terminé. 

     

    Ciel : Alors... ? 

     

    Birdy : Je te crois mais tu es loin d'être pardonné. (Se lève du canapé) 

     

    Voyant que son ami avait l'air sorti d'affaire, Ian lui adressa un clin d'œil que Ciel lui rendit. 

     

    Éléanore : (s'adressant au jeune couple) Bonne nuit tout le monde, à demain. 

     

    Birdy : (sourit légèrement) Bonne nuit vous deux, dormez bien. 

     

    Ian et Éléanore montèrent à l'étage dormir dans la chambre de Ciel. Raf leur avait dit que ce serait là qu'ils passeraient la nuit avec Loan. Une fois seuls, Birdy lança un regard à Ciel qui était toujours sur le canapé. Il la regardait d'un air toujours craintif.  

     

    Ciel : Tu m'en veux toujours... ?  

     

    Birdy : (soupire) Je suis surtout énervée après toi. Tu aurais pu te tuer, toi et les autres ce soir... Je me suis vraiment inquiétée Ciel.  

     

    Ciel : Je sais... Je suis désolé mon amour... 

     

    Birdy : (s'assoit sur le canapé près de Ciel et lui effleure l'arcade) Comment tu as fait pour t'ouvrir comme ça ? Les autres n'ont rien eu. 

     

    Ciel : J'sais pas... Birdy... J'suis fatigué, on n’irait pas dormir mon poussin... ?  

     

    Birdy : D'accord mais on va d'abord allez te désinfecter ça et au moins te mettre un pansement. Viens. 

     

    Elle se leva et lui prit la main pour le guider jusqu'à la salle de bain. Elle le fit s'assoir sur le bord de la baignoire qui était proche de l'évier, Ciel ressemblait à un petit garçon de 5 ans qui attend que sa mère s'occupe de lui. Birdy lui passa un coton imbibé de désinfectant sur sa blessure, il grimaça un peu, puis elle lui mit un pansement sur sa plaie. Puis elle lui caressa la joue en le regardant dans les yeux.  

     

    Birdy : Je t'aime tu sais... 

     

    Ciel : (ouvre de grands yeux) Tu me pardonnes ?  

     

    Birdy : Comment je pourrais t'en vouloir plus longtemps quant tu fais une tête pareille ? Bien sûr que tu es pardonné mon amour...  

     

    Elle glissa ses mains dans les cheveux de Ciel et l'embrassa, ce dernier répondit avec grand plaisir, il avait été privé de l'amour de sa bien aimée pratiquement toute la journée et la soirée. Donc récupérer cet amour lui fit le plus grand bien. Quant elle s'écarta de lui, il la regarda avec des grands yeux pleins d'admiration. Birdy lui sourit et elle lui retendit la main. 

     

    Birdy : Allez, au lit maintenant.  

     

    Ils sortirent de la salle de bain et se dirigèrent vers le canapé, là où ils allaient dormir tous les deux avec les couvertures qu'ils avaient pris dans le grenier plutôt. Ciel retira son haut car il était inondé par l'alcool et il s'allongea sur le canapé, Birdy s'allongea à côté de lui. Aussitôt les bras de Ciel l'entourèrent avec affection. Il avait encore un peu de vapeur d'alcool.   

     

    Ciel : Je suis désolé mon poussin... Désolé... Je t'aime tellement... T'es toute ma vie, mon univers...  

     

    Birdy eu un petit rire et Ciel commença à lui embrasser le cou et à descendre jusqu'à sa clavicule. Il commença à se redresser pour se mettre au dessus d'elle.  

     

    Ciel : Oh... Bébé si tu savais comme j'ai envie de toi... Tu m'as manqué de toute les façons possibles... 

     

    Birdy : Tu as été un mauvais garçon ce soir... 

     

    Ciel laissa sa tête retomber sur le corps de Birdy avec lamentation comprenant que c'était "non". Birdy gigota pour se retirer de sous lui et elle se redressa légèrement et cala ses mains sur le canapé derrière elle pour rester assise. Ciel la regardait avec des yeux de chien battu, allongé de tout son long devant les jambes de Birdy. Cette dernière leva une jambe pour la caler sur l'épaule de Ciel. Elle replia son autre jambe vers elle en l'écartant sur le côté et de sa main gauche, elle souleva le bas de sa robe ce qui donna une grande vue sur sa culotte en dentelle blanche. La bouche de Ciel s'ouvra littéralement toute seule devant cette action. "Oh bébé..." dit-il en commençant à ramper vers elle. Mais là, le pied de Birdy quitta l'épaule de Ciel pour se placer sur son visage sans lui faire mal. "Un très mauvais garçon" répéta-t-elle une deuxième fois, l'empêchant d'aller plus loin. Il poussa un petit gémissement de plainte avant de laisser sa tête retomber sur le canapé, regardant toujours le spectacle sous la robe de Birdy.  

     

    Ciel : C'est de la torture...  

     

    Birdy sourit et elle retira son pied du front de Ciel pour replier son autre jambe comme la première. Ce qui fit haleter Ciel qui en avait de plus en plus envie. "Mais j'aime les bad boys de temps en temps... Surtout quand ils reconnaissent leurs erreurs..." souffla-t-elle en caressant sa propre jambe vers le haut pour en tirer le bas de sa culotte. Signal auquel Ciel répondit tout de suite. Il rampa jusqu'à elle et se redressa pour l'embrasser avec rage et passion en la planquant sur le canapé. Leur baiser avait un goût d'alcool mais Birdy n'y prêta pas attention. Elle caressa les cheveux, la nuque et le dos de Ciel pendant que celui-ci l'embrassait avec une rage passionnée. Il s'arrêta et descendit plus bas soulevant la robe de Birdy qu'il lui enleva complètement et lui retira sa culotte. Il retira son pantalon et son caleçon et se positionna au dessus d'elle, toujours haletant.  

     

    Ciel : J'ai juste... Un doute.. Ça risque rien pour lui... ? 

     

    Pendant un instant Birdy ne comprit pas ce qu'il voulait dire, puis elle éclata de rire.  

     

    Birdy : (ricane) Espèce d'alcoolique ! Je t'ai déjà dit qu'on pouvait le faire même si je suis enceinte. Il faut juste que tu y ailles doucement.  

     

    Ciel : Ah d'accord, j'avais juste un doute, je voudrais pas lui faire de mal.  

     

    Birdy : T'inquiète pas. (sourit) 

     

    Ciel lui sourit à son tour et lui répéta qu'il l'aimait, puis il pénétra lentement en Birdy ce qui leur coupa le souffle à tous les deux pendant quelques secondes. Birdy enroula ses bras autour du cou de Ciel qui restait immobile à l'intérieur d'elle en haletant. Puis il commença à bouger, se retirant presque d'elle pour y replonger plus loin. Birdy haleta aussi en gémissant doucement par moment. Ciel continua ses va et viens avec lenteur, il en avait envie mais pas la force, donc il fit des mouvements longs que Birdy appréciait tout de même... Ils continuèrent à faire l'amour avec passion pendant encore quelques longues minutes de plaisir.  

     

    .... 

     

    Ciel : (reprend son souffle) Tu voudrais que ça soit quoi toi ?  

     

    Ciel et Birdy étaient allongés et enlacés l'un à l'autre sur le canapé sous les couvertures qui ne les couvraient qu'à partir de la taille. Ils étaient en sueur avec les cheveux ébouriffés et étaient bien sûr complètement nus sous les couvertures.  

     

    Birdy : En fait, moi je m'en fiche. Du moment qu'il aille bien, ce sera mon enfant et je l'aimerais de tout mon cœur, fille ou garçon. 

     

    Ciel : Moi aussi, mais... J'ai une préférence pour un garçon. Je voudrais un garçon, un mini moi. Comme ça il me suivrait partout, ça serait trop bien !  

     

    Birdy : C'est vrai qu'un mini toi me plairait bien à moi aussi.  

     

    Ciel : Quoi que ce sera j'ai hâte qu'il arrive maintenant... Même si j'ai peur de pas savoir m'en occuper...  

     

    Birdy : Tu y arriveras... Tu seras un père exceptionnel Ciel... Ne doute pas là-dessus.    

     

    Ciel : (sourit) Je t'aime, tu sais...  

     

    Birdy : Bien sûr que je le sais. (L'embrasse)  

     

    Ils s'embrassèrent puis Birdy suggéra de se rhabiller car ils étaient dans le salon et dans quelques heures tout le monde se lèverait pour déjeuner. Elle remit sa robe et sa culotte et Ciel se contenta de son caleçon. Il ne voulait pas remettre son jean sali par la soirée. Ils se glissèrent sous les couvertures et Ciel enroula Birdy dans ses bras et enfouit sa tête dans ses cheveux blond qui sentaient si bon et ils s'endormirent dans les bras l'un de l'autre.  

     

     


  • Commentaires

    1
    Mama
    Lundi 28 Novembre 2016 à 04:58
    Slt enfaite je suis perdu jetait arriver à ton histoire qui date de 2013 quand la fille de RAF et seulfuq et ne pendant en combat même qu'elle est transformer en humain et je trouve pas la suite tu peut m'aider stp
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :